Accident de Boumnyebel : la bataille des chiffres

Depuis l’accident survenu le vendredi 13 mai 2022 sur la Nationale n° 3 impliquant un bus VIP de Buca Voyages, un camion de la société Dovv et une semi-remorque, des publications circulent sur la toile. Certaines avancent le bilan de 30 morts et d’autres 19. Mais nos vérifications confirment le chiffre officiel : cinq personnes sont décédées sur le coup.

Dans la nuit du vendredi 13 mai 2022, un bus VIP de la compagnie de transport interurbain de personnes Buca Voyages, un camion de la société Dovv et un camion semi-remorque sont entrés en collision. L’accident est survenu sur la Nationale n° 3 au lieu-dit descente Boumnyebel dans le département du Nyong-et-Kellé, région du Centre.

Rosine Nguemgaing, une comédienne très suivie avec 663 787 abonnés sur sa page facebook fait partie des premières personnes à avoir donné l’alerte. Dans une vidéo réalisée sur les lieux du drame, la jeune femme annonce plus de 30 morts. Un chiffre que va reprendre l’humoriste Cabrel Nanjip Nyamton sur sa page Facebook en la citant comme source : « R.I.P 30 morts axe douala Yaoundé Source. Rosine Comedienne [Sic]. » Son post a généré près de 40 000 réactions et plus de 17 000 commentaires.

Accident de Boumnyebel : la bataille des chiffres

De son côté, dans un message d’alerte devenu viral sur Whatsapp et utilisé par plusieurs sites d’information, l’ONG Securoute, une organisation non gouvernementale spécialisée dans la prévention et la sensibilisation aux risques routiers, affirme que le bilan de l’accident est de 19 morts.

Vérification

Joint au téléphone par l’équipe de Désinfox-Afrique Cameroun, Martial Manfred Missimikim, le responsable de la branche Securoute pays, maintient sa déclaration. « Il y a bel et bien eu 19 morts dans cet accident dans la nuit du 13 au 14 mai au niveau de Boumnyebel. » Il refuse pourtant de mettre à notre disposition les éléments de preuve en sa possession qui pourraient prouver ses déclarations. « Je ne peux pas les rendre public. Mais vous pouvez me citer dans votre article (…) Retenez que Securoute a compté 19 morts dans cet accident de circulation. »

De son côté, avec du recul, Rosine Nguemgaing que nous avons également contactée par téléphone est moins sûre du chiffre qu’elle avait avancé le jour de l’accident. « Non, je n’ai pas compté les morts. J’ai déclaré qu’il y avait 30 morts dans la vidéo au regard de la violence du choc entre les différents véhicules impliqués dans l’accident. J’étais moi aussi sous le choc. Le nombre que j’ai évoqué peut ne pas être exact », reconnaît la comédienne.

 

Accident de Boumnyebel : la bataille des chiffres

 

Accident de Boumnyebel : la bataille des chiffres

D’après la responsable de la cellule de communication du ministère des Transports, seuls 5 morts ont été dénombrés sur les lieux de l’accident. « Les personnes décédées sont le chauffeur et l’hôtesse de Buca, un passager qui était assis derrière le chauffeur, le chauffeur de la semi-remorque et un autre décédé que je ne saurais situer. Ce qui fait un total de 5 morts. » Le même chiffre est avancé par le maire de Ngog-Mapubi dont dépend la localité où le drame s’est produit. « Il y a eu 5 morts et 19 blessés. Je ne sais pas où les gens sont allés chercher ces chiffres de 19 et 30 morts. » Même son de cloche du côté de Idriss en poste au service courrier de Buca voyages (agence de Douala). « Buca déplore la perte de 2 employés : le chauffeur et l’hôtesse, ainsi que 2 passagers. Le chauffeur d’un des camions est également décédé. Ce qui fait un total de 5 morts. » Le Dr Nloga, du district de santé de Ngog-Mapubi, confirme le chiffre et précise que leurs corps ont été transportés à la morgue de l’hôpital de district. « Trois corps ont par la suite été récupérés par les familles, puis les deux autres par les responsables de l’agence de Buca voyages qui les ont acheminés à Yaoundé. » Une explication qui rejoint celle de Arlette Medjo, chef de bureau de santé à Nkolndongo à Yaoundé.

Accident de Boumnyebel : la bataille des chiffres

Si cinq personnes ont péri sur le coup, nous ne pouvons donner, à l’heure actuelle, avec certitude le nombre total de morts. Le commandant du peloton routier motorisé de Boumnyebel révèle ainsi que « le Conseil de Buca voyages l’a appelé quelques jours après l’accident pour l’informer que 2 autres passagers du bus avaient succombé à leurs blessures ». Rodrigue Banaken, un des rescapés de cet accident, nous révélait aussi qu’un des passagers blessés était décédé le lendemain, samedi. « C’est en appelant sa famille pour remettre ses effets que j’avais gardés après lui avoir porté secours que j’ai appris la nouvelle. » Cet accident est le dernier en date d’une longue liste sur cet axe reconnu depuis de nombreuses années pour sa dangerosité.

Marthe NDIANG, Gladys SIDJE, Hemes NKWA

Travaux réalisés dans le cadre du programme Désinfox-Afrique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.