Banane : le Cameroun n’est pas le 1er producteur dans la zone ACP

Banane : le Cameroun n’est pas le 1er producteur dans la zone ACP

Depuis le 5 juillet 2022, des publications devenues virales sur Facebook notamment font état de ce que le Cameroun est désormais le 1er producteur d’Afrique-Caraïbes-Pacifique de banane et 5è producteur mondial. Mais après vérification, cette information est fausse et à caractère manipulatoire puisque c’est en 2016, juste avant que la crise anglophone n’atteigne sa vitesse de croisière que le pays a atteint ces rangs dans le classement.

D’après une publication devenue virale sur la toile et notamment sur Facebook depuis le 5 juillet 2022, « Le Cameroun est désormais le 1er producteur d’Afrique-Caraïbes-Pacifique de banane et 5è producteur mondial ». La page dénommée « Belle Destination Cameroun » fait partie des premières à publier cette information. Dimanche 10 juillet 2022, le post comptait plus de 1.000 réactions et près de 300 partages.

le 1er producteur d’Afrique-Caraïbes-Pacifique de banane et 5è producteur mondial

L’information a également été publiée sur NaWa.cm. Plus de 200 réactions enregistrées sous ce post. Contacté par messagerie Whatsapp par la rédaction de DataCameroon, pour vérifier l’authenticité de ces données et même la source, l’administrateur de la page Belle Destination Cameroun va refuser de répondre aux questions des Fact checkers.

Vérification

Contacté sur Whatsapp, Brice Mbodiam, journaliste spécialisé dans le traitement de l’actualité économique, émet des réserves quant à cette information. « J’en doute. Rien qu’en Afrique, le Cameroun est battu par la Côte d’Ivoire. Le Cameroun est passé en tête il y a quelques années mais la Côte d’Ivoire avait rapidement repris le leadership un an après », relève Brice Mbodiam. Ce dernier a à son actif plusieurs articles sur le sujet lié à la banane. Des articles publiés sur le site d’informations en ligne Investir au Cameroun, spécialisé dans le traitement de l’actualité économique.

 

 

Pour lui, bien que la production du Cameroun ait globalement augmenté au 2e trimestre de 2022, par rapport à l’année dernière (+27% en avril et mai et +17,5% en juin), cela ne suffit pas à hisser le Cameroun au premier rang dans la zone ACP et 5è mondial. « Ce n’est pas possible avec la situation actuelle de la Cameroon Development Corporation (CDC), numéro 2 du marché, mais dont la production avoisine désormais celle de Boh plantations, le petit poucet du marché », explique le journaliste.

des publications devenues virales sur Facebook notamment font état de ce que le Cameroun est désormais le 1er producteur d’Afrique-Caraïbes-Pacifique de banane

Joint au téléphone, Joseph Owono Kono, le président de l’Association Bananière du Cameroun (Assobacam) et par ailleurs président de l’Association panafricaine de  producteurs et d’exportateurs de fruits, affirme également que le Cameroun n’occupe pas ces rangs. « Aujourd’hui non. On l’a été il y a quelques années mais plus maintenant. », dément Owono Kono. Il poursuit, « on a été premier il y a quelques années mais actuellement, c’est la Côte d’Ivoire qui occupe le 1er rang du classement avec 410.000 tonnes de production de banane. Nous sommes à 198.000 tonnes selon le classement de 2021. Et d’après ce classement, dans la zone ACP  on a : 1er la Côte d’Ivoire, 2e la République Dominicaine et le Cameroun. D’ici 2025 on va peut-être retrouver la tête du classement grâce par exemple à la CDC qui a repris la production. »

Statistiques

En outre, après la croissance dynamique observée entre 2012 (228 000 tonnes) et 2017 (276 000 tonnes), avec un pic en 2016 (296 000 tonnes), le volume des exportations de la banane dessert s’est contracté. Principalement en raison de la baisse de production de la CDC, deuxième producteur, qui subit de plein fouet les affres de la crise sécuritaire qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest Cameroun depuis 2016.

D’après l’analyse des données de l’Association Bananière du Cameroun (Assobacam), depuis 2016, la CDC est passée d’une exportation moyenne d’un peu plus de 9 mille à 8 mille tonnes en 2017, avant de faire une chute drastique en 2020 avec une moyenne de 647. Ceci après une période sèche, sans aucune exportation en 2019. Cependant, cette entreprise agro-industrielle publique, deuxième plus grand employeur après l’Etat, sort progressivement la tête de l’eau. En 2021, sa moyenne d’exportation a atteint 1000 tonnes, et ses résultats depuis janvier 2022 continuent de progresser.

 

 

après vérification, cette information est fausse et à caractère manipulatoire puisque c’est en 2016

En juin 2022, une cargaison totale de 17 816 tonnes a été vendue à l’extérieur, indique l’Assobacam. Soit une hausse de 2 659 tonnes par rapport à la même période en 2021 (15 157 tonnes). Cette embellie ne place pas pour autant le Cameroun en tête des exportateurs de la Zone ACP. En effet, le Cameroun a obtenu cette performance en 2016, grâce aux 278 450 tonnes de cette culture de rente produite en 2015. Il a ainsi détrôné la Côte d’Ivoire qui a produit 260 000 tonnes de bananes. Le site d’informations en ligne Investir au Cameroun avait d’ailleurs traité de ce sujet à cette époque.  Après cette performance, les trois principaux producteurs (PHP, CDC, BPL) ont enregistré un recul de leurs exportations de 20 000, 296 000 à 276 000 tonnes entre 2016 et 2017.

Toutefois, des performances haussières sont encore à espérer avec la reprise des activités dans certaines plantations de la CDC. Par ailleurs, le Cameroun vise une production de 500 000 tonnes à l’horizon 2035.

La banane dessert est le 3e produit d’exportation du Cameroun, derrière le pétrole qui représente 40% des exportations totales et le bois en grumes ou scié, estimé à environ 15%. L’Union Européenne demeure la principale destination des bananes camerounaises avec 278 450 tonnes en 2015. Cette fausse information circule au moment où l’on connaît une hausse généralisée des prix des produits et denrées alimentaires sur le marché.

Marie Louise MAMGUE et Marthe NDIANG 

1 thought on “Banane : le Cameroun n’est pas le 1er producteur dans la zone ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.