Fact-checking : Aucune école n’est fermée du fait de la Covid-19 au Cameroun

Une publication sur la page de l’Unicef-Cameroun laisse penser que des établissements scolaires au Cameroun sont fermés du fait de la maladie à coronavirus. Après vérification, l’Unicef reconnait la confusion et précise qu’il s’agit d’un plaidoyer global.

Sur la page Facebook Unicef-Cameroon, l’on peut lire : « Une salle de classe vide au Cameroun. Des millions d’enfants dans le monde entier continuent de subir des perturbations dans leur éducation en raison de la COVID-19. Les gouvernements ne doivent ménager aucun effort pour rouvrir les écoles – et les garder ouverts ». La publication qui date du 21 mars s’accompagne de trois photos. Des clichés d’une salle de classe vide. Sur les bancs de celle-ci, des sacs à dos d’élèves estampillés aux couleurs de l’Unicef sont soigneusement posés. La page source de cette publication c’est celle de l’Unicef.

Le post querellé

Le contenu de ce post fait croire qu’une école, ou alors plusieurs d’ailleurs, sont fermées au Cameroun actuellement du fait de la maladie à coronavirus. Ce qui laisse confus plusieurs internautes, à la lecture de cette publication. « UNICEF Cameroun je ne suis pas sûr de comprendre cette annonce. Il y a une déconnexion entre le titre ′′ Une salle de classe vide au Cameroun ′′ et les phrases suivantes. Covid-19 a interrompu la scolarité de millions d’enfants dans le monde en raison du confinement et de l’absentéisme des enseignants face à une infection liée au Covid-19 Est-ce le cas au Cameroun où les écoles sont en cours, pas sûr. La salle de classe vide au Cameroun est principalement due à l’insécurité. Je trouve donc cette publicité trompeuse en ce moment. Je comprends qu’il y ait une publicité mondiale illustrant comment le Covid-19 a interrompu la scolarité de millions d’enfants mais cette image ne correspond pas au contexte et au récit au Cameroun. Il devrait y avoir des moyens plus innovants de communiquer comment le Covid-19 perturbe l’éducation au Cameroun », relève un internaute dans un commentaire au bas du post.

Plaidoyer

Joint par Data Cameroon, Salomon Beguel, communication officer à Unicef Cameroon reconnaît que la publication prête à confusion. Il explique que, « au Cameroun en ce moment, aucune école n’est fermée à cause de la pandémie de Covid-19. La photo que les collègues de New-York (aux Etats-Unis d’Amérique, Ndlr) ont utilisée, c’est juste une photo d’archive qui date d’avant la fermeture des écoles l’année dernière. Donc, ils ont juste utilisé une photo du Cameroun pour dire voilà une salle vide au Cameroun, dans le monde entier il y a ces cas d’écoles qui ont fermé ». Il ajoute, « on a juste utilisé une photo du Cameroun. La petite erreur c’est que j’aurai dû dater la photo, la légender en expliquant qu’au Cameroun en ce moment, ce n’est pas le cas, toutes les écoles ont réouvert ».

D’après Salomon Beguel, cette publication rentre dans le cadre d’une campagne de plaidoyer global qui a utilisé une photo du Cameroun pour mettre en exergue l’impact de la pandémie sur l’éducation des enfants. C’est aussi un plaidoyer pour « appeler les gouvernements à prioriser la réouverture des écoles. Ceux qui les avaient réouvertes et qui aujourd’hui sont tentés de les refermer à cause de la résurgence de la pandémie, que ce ne soit pas la priorité, la fermeture des écoles », renseigne Salomon Beguel. En somme, il s’agit juste d’une photo illustrative pour une campagne de sensibilisation. Et aucune classe, encore moins une école n’est fermée actuellement au Cameroun à cause de la crise sanitaire.

La récente actualité liée à l’interruption des cours dans un établissement scolaire est celle de la fermeture temporaire des 7 écoles maternelles municipales de la commune de Douala 1er et ce, durant une semaine (du 1er au 8 mars). Une décision qui avait été prise par le maire de ladite commune, Jean-Jacques Lengue Malapa, dans le but de faire désinfecter les locaux de ces établissements.

Marthe NDIANG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.