Fact-checking : faux, il n’y a pas eu de neige à Bana

Depuis jeudi dernier, comme une trainée de poudre, la nouvelle de la neige tombée dans cette localité de la région de l’Ouest est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains appelant même à une compétition de ski. Mais après vérification, il s’agit plutôt d’un déversement de grêles ou flocons de glace.

Jeudi 9 septembre 2021, la nouvelle d’une tombée de neige à Bana dans le département du Haut-Nkam, région de l’Ouest est abondamment relayée sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et WhatsApp. Les publications devenues virales s’accompagnent des photos et vidéos d’hommes, de femmes et d’enfants, posant sur ladite « neige ». A l’instar du post de Cyrille Nouaha Kadji mis en ligne le jeudi 9 septembre à 14h 40. La publication illustrée par six clichés a comme intitulé : « Bana cet après-midi de jeudi 9 septembre 2021 ». Jusqu’au lundi 13 septembre à 9h 30, la publication de Cyrille Nouaha Kadji totalisait 964 partages, 285 réactions et 101 commentaires.

Le même jour à 20h 31, la page Culture camerounaise qui compte 139.509 abonnés titre sur sa page : « Neige au Cameroun ». Avant de développer : « La neige a envahi ce jour la chaussée à Bana dans l’Ouest Cameroun ». Une vidéo de la chaussée complète le message. Le post enregistrait jusqu’à lundi matin 2.800 réactions, 1.500 commentaires et plus de 2.000 vues pour la vidéo qui dure 1’32 secondes. La page Facebook dénommée « Cercle des stars du 237 » avec ses 138.559 abonnés au compteur en rajoute une couche, avec son post sur « la neige à Bana dans l’Ouest du Cameroun » et les photos illustratives. Quatre jours après la publication, le post totalise déjà 2.600 réactions, 993 commentaires et 912 partages.

La nouvelle est également relayée dans divers groupes WhatsApp aussi bien privés que professionnels. Seulement après vérification, il n’a pas neigé à Bana jeudi dernier comme mentionné dans les nombreuses vidéos et publications qui circulent essentiellement sur la toile, chacune allant de son ton. En effet, joint au téléphone par Data Cameroon, Richelieu Sohtettha Foking, technicien de la météorologie en service à la station météorologique de Mbouda et par ailleurs physicien-chercheur explique qu’il s’agissait plutôt d’une « averse de grêles ou flocons de glace. Rien à voir avec la neige. C’est dû à une forte pluviométrie ou forte convection de nuages. Ce phénomène se produit régulièrement lors de fortes pluies orageuses ».

Explications

Même son de cloche du côté de Didier Yimkoua, environnementaliste contacté par Data Cameroon. « Il n’y avait pas de neige à Bana. Il y a plutôt eu un déversement de grêles ou flocons de glace après des orages violents. Et ce n’est pas la première fois qu’un tel phénomène apparaît dans la zone agroécologique des hautes terres de l’Ouest et du Nord-Ouest. Donc ce sont des grêles qui sont tombées à Bana et le volume est fonction de la violence des vents », explique l’environnementaliste. Avant de préciser que, « les grêlons sont formés dans les nuages cumulonimbus, alors que la neige apparaît après une baisse de température ». Richelieu Sohtettha, n’a par ailleurs pas manqué de rappeler que ce qui s’est passé jeudi dernier est loin d’être un cas isolé. Car « on a vécu le même phénomène il y a quelques années à Bafou ».

Dans un communiqué du ministre des Transports (Mintransports) Ernest Ngalle Bibehe daté du 10 septembre, ce dernier parle de « phénomène météorologique inhabituel ». « Ce phénomène bien connu survenu sous la forme d’une averse de grêles, se manifeste souvent pendant des orages comme ce fut le cas à Dschang et à Bamenda dans un passé récent », lit-on. Et le Mintransports d’aviser que « selon les prévisions météorologiques élaborées par le ministère des Transports, des évènements extrêmes tels que les averses de grêles et une forte pluviométrie pourraient survenir tout au long de la saison des pluies en cours dans certaines régions du pays notamment l’Extrême-Nord, le Nord, l’Ouest, le Littoral, et les zones urbaines du Centre ».

A noter que, selon Richelieu Sohtettha, le climat de l’Ouest est plus favorable à ce phénomène. Et plusieurs facteurs interviennent ; notamment les anticyclones (masses qui se déplacent des océans vers les continents). Et le Cameroun est dominé par les anticyclones egyto-lybien et Ste Hélène. Et c’est ce dernier qui agit dans la partie Sud du Cameroun. Il est par ailleurs très humide et froid, apprend-on du technicien de la météorologie.

Marthe NDIANG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.