Fact-Checking : Faux ! L’Ambassadeur de France en RCA n’a pas été rappelé par Paris

L’équipe de vérification d’Anti-infox RCA s’est penché sur le contenu publié par le site « Le Potentiel Centrafricain », le 20 septembre 2021. L’Ambassadeur de France en Centrafrique, Jean-Marc Grosgurin a-t-il été rappelé par le Quai d’Orsay ? Les informations glanées ces derniers jours nous permettent d’affirmer que le diplomate français n’a jamais quitté la RCA. Attention aux infox !

Le 20 septembre 2021, le site « Le Potentiel Centrafricain » publie un article faisant état du rappel de l’Ambassadeur de France en Centrafrique : « Le diplomate français, Marc Grosgurin, serait rappelé par Paris ». Cet article, au titre accrocheur et rédigé au conditionnel, propose au lecteur un contenu alambiqué, qui s’est malheureusement propagé sur plusieurs supports Facebook et dans les groupes WhatsApp « Ndjoni-Sango Info », « GOTTO-NET INFOS », « Infos Minusca», plus de 450 partages. Le post a suscité plusieurs réactions des internautes et s’est aussi répondu par la bouche à oreille à Bangui.

L’équipe d’investigation du journal « Anti-Infox RCA » s’est mise au travail pour vérifier cette information.

Premier démenti, celui de Guillaume Habert, premier Conseiller de l’Ambassadeur de France en Centrafrique : « cet article relève de la désinformation malveillante », a indiqué le diplomate français par message WhatsApp.

La Responsable de communication de la MISLOG (Mission Logistique française à Bangui), Charlotte a balayé d’un revers de main cette désinformation, nous affirmant qu’: «il n’est aucunement question que l’Ambassadeur quitte la RCA».

 

Présence remarquée

L’Ambassadeur a été aperçu par des confrères journalistes centrafricains, le 18 septembre 2021, à une cérémonie de remise de diplômes aux jeunes stagiaires à l’Alliance Française de Bangui.

Autre constat, le 1er octobre 2021, le diplomate français était présent à l’occasion du premier anniversaire de la « Mission de Conseil de l’Union Européenne en Centrafrique » (EUAM-RCA) à l’hôtel Ledger Plaza.

La Brigade Anti-Infox n’en est pas restée là. L’équipe a épluché le reste de l’agenda du représentant français sur le territoire centrafricain.

Conclusion : Jean-Marc Grosgurin ne s’est rendu en France qu’à une seule occasion, le sommet Afrique-France de Montpellier du 9 octobre. Sa présence y était prévue de longue date et ne répondait pas à une convocation du Quai d’Orsay.

Pour information, dans le langage diplomatique, le rappel d’ambassadeur est une sanction lancée par l’autorité politique d’un État qui demande à son ambassadeur de regagner son pays afin d’exprimer officiellement son désaccord lorsqu’une tension affecte les relations entre deux pays selon le langage diplomatique.

Donc, l’information concernant le rappel de l’Ambassadeur Jean-Marc Grosgurin par Paris est fausse.

Depuis 2018, la France voit son influence contestée dans son ancienne colonie par une offensive diplomatique de la Russie, et est régulièrement la cible de campagnes hostiles relayées par des médias locaux. L’influence russe est réelle dans ce pays. Elle se fait beaucoup plus sur Facebook, ce réseau social très utilisé par les Centrafricains. Des Fake News sont régulièrement conçues pour contrer l’action des autres partenaires du pays. Pour rappel, en décembre 2020, plusieurs usines à Trolls soupçonnés d’être proches des intérêts Français et Russes ont été supprimé par Facebook et Twitter.

Cet article est produit dans le cadre du programme «Désinfox-Afrique-RCA», soutenu par «CFI Médias».

Sources :

–           Contact WhatsApp réponse du premier Conseiller de l’Ambassade de France ;

–           Contact WhatsApp Chargée de communication de la MISLOG ;

–           Contact téléphonique journaliste centrafricain

 

Par Anti-Infox RCA 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.