Fact-checking : Faux, le mouvement OTS n’a pas levé son mot d’ordre de grève
Illustration

Un communiqué attribué au mouvement « Ots » (On a trop supporté) est abondamment relayé sur les réseaux sociaux depuis le jeudi 10 mars 2022. Il fait état de la satisfaction des enseignants grévistes à la suite des mesures prises par le gouvernement en réponses aux attentes et revendications du personnel éducatif. Mais après vérification auprès de Olen Jeudong l’un des initiateurs du mouvement, il s’agit d’une fausse information visant à manipuler l’opinion.

Jeudi 10 mars 2022 en début de matinée, un communiqué est attribué au mouvement « On a trop supporté» (Ots) est abondamment relayé sur les réseaux sociaux, surtout sur Whatsapp. Et ce, aussi bien dans les groupes professionnels que privés. L’auteur du communiqué où est écrit à l’entame : « Satisfaction ! », « porte à la connaissance de ses membres que le gouvernement vient effectivement de prendre un train de mesures allant dans le sens souhaité par les enseignants Ots, en vue de nous sortir de la précarité, de l’indignité et de la promiscuité (…) L’acte du gouvernement, parce que satisfaisant, nous soulage et nous donne de réelles raisons, et des forces nécessaires pour reprendre la craie dans nos mains ! », peut-on lire.

Dans la suite du communiqué, l’auteur ajoute que, « puisque notre lutte pour la dignité de l’enseignant vient d’enregistrer une victoire historique, nous devons mettre un terme dès ce jour, à la grève que nous observons depuis quelques semaines ». Non sans une note de gratitude à l’endroit du chef de l’Etat Paul Biya, le communiqué se termine sur un appel à tous les enseignants à « reprendre la craie avec conscience professionnelle, à compter de ce jour, le 10 mars 2022… ».

Seulement, joint au téléphone, Olen Jeudong l’un des initiateurs du mouvement « Ots » soutient que ce document devenu viral est un faux et n’émane pas d’eux. « C’est une fausse information. Ce communiqué n’est pas de l’Ots. C’est tout simplement une tentative de désinformation.  La personne s’est servie de notre ancien logo pour faire ce document. Cette personne veut jeter le discrédit sur notre action », déclare Olen Jeudong. Il ajoute, « On a un nouveau logo depuis hier (mercredi, 9 mars 2022, Ndlr). Ce logo est une sorte de balance ».

A lire aussi : Education : Après plus de 5 ans de revendication, les enseignants toujours aux abois

Ce communiqué attribué au mouvement « Ots » est rendu public au lendemain de la publication des mesures prises par le gouvernement en réponse aux nombreuses revendications formulées par les enseignants. Le courrier signé par Ferdinand Ngoh Ngoh, ministre d’Etat, secrétaire général et adressé au secrétaire général des services du premier ministre a pour objet : Instructions du chef de l’Etat relatives revendications formulées par les enseignants. En effet, depuis le 21 février 2022, des enseignants ont appelé leurs confrères du secondaire à observer une grève générale jusqu’à la mise en place des solutions immédiates et pérennes quant aux revendications du corps enseignant. Depuis lors, l’opération baptisée « craie morte » s’est généralisée.

Entre autres réclamations, l’on a le paiement des arriérés des 25 000 compléments de salaire et 90 000 avancements dans un bref délai (avec rappels y afférents) ; le paiement immédiat des rappels de 2/3 des enseignants pris en solde en décembre 2018 et oubliés lors du paiement des rappels y afférents ; le calcul des rappels de 1/3 sur la base de 67 000 F Cfa et non sur la base de 58 000 F Cfa, et la suppression des taxes sur le calcul des rappels d’intégration…

Marthe NDIANG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.