Fact-checking : La fermeture de la falaise de Dschang n’est pas envisagée

Depuis quelques jours, une fausse nouvelle selon laquelle la falaise de Dschang va être fermée durant un an est abondamment relayée sur la toile. Cependant, après vérification auprès du ministère des Travaux Publics, il n’en est rien. DataCameroon vous propose un extrait du rapport d’une récente mission d’inspection à cet effet.

En peu de temps, l’annonce de la supposée fermeture prochaine de la Falaise de Dschang est devenue virale sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook. Le vendredi 9 juillet 2021, par exemple, Eric Fopoussi, animateur vedette en service à Equinoxe Tv poste sur son compte officiel : « La Falaise de Dschang bientôt élargie ». Dans cette publication qui sonne comme une alerte, le présentateur de Zénith sur Equinoxe Tv poursuit, « de sources bien introduites du ministère des travaux publics, La Falaise de Dschang sera fermée dans 1 mois pour de grands travaux d’une durée de plus d’un an. Tous les véhicules passeront par la RN5 Melong-Bandjoun, RN4 Bandjoun-Bafoussam, RN6 Bafoussam-Mbouda puis la Provinciale 17 Bamougoum-Dschang. Certains peuvent rallier Penka-Michel Baloum Bansoa en passant par Bangam sur la Départementale 62 BIS ».

Lundi 12 juillet 2021, le post totalisait déjà 602 réactions, 190 commentaires et 179 partages. Sur ce compte officiel, 42 127 personnes sont abonées. La nouvelle de la fermeture de la Falaise va d’ailleurs être reprise par plusieurs pages. A l’instar de SmartTraffic.CM qui a d’ailleurs pour source Eric Fopoussi. La publication mise en ligne le 10 juillet 2021 à 13h 46 minutes comptait déjà 762 réactions, 405 commentaires et 787 partages. La publication est d’ailleurs illustrée d’une photo d’archives de la falaise de Dschang.

Seulement, après vérification auprès de Corinne Esse, la responsable de la communication au ministère des Travaux Publics, (Mintp), aucune fermeture sur l’axe de la falaise de Dschang n’est envisagée. « Ce qui circule depuis quelques jours est faux ! », lance d’emblée Corinne Esse « Le ministère des Travaux Publics est une institution et qui communique sur ses activités de manière officielle. Ne vous fiez pas à ce qu’écrivent certains sur les réseaux sociaux même si cela est dit ou écrit au nom du Mintp. Je vous envoie de suite des éléments afin que vous preniez connaissance de ce qu’il en est exactement », précise notre interlocutrice. D’après les informations mise à la disposition de la rédaction de Data Cameroun, la réhabilitation de la Nationale 5 constitue une préoccupation majeure pour le gouvernement. Dans l’attente d’une reconstruction de la route, des travaux ont été réalisés sur plusieurs sections, de même que plusieurs y sont envisagés.

Trafic

Selon les explications de la responsable de la communication du Mintp, il y a moins d’un mois, les équipes techniques du ministère des Travaux Publics ont effectué une mission conjointe avec l’appui de l’entreprise BAO, actuellement mobilisée à Santchou, dans le but d’identifier les points critiques de la falaise de Dschang et d’intervenir en urgence et à court terme. Les accidents récemment survenus sur la falaise ont accentué cette urgence d’intervenir.

Cette descente a permis d’identifier les points potentiels de rupture de trafic et de constater l’évolution des dégradations en raison surtout des pluies dans le département de la Menoua. Des constats majeurs se dégagent : des fondrières se forment sur la chaussée du fait de fortes pluies ; l’écoulement des eaux qui a pour conséquence directe, des dégradations des bordures et des accotements ; les équipements routiers telles les glissières de sécurité sont détériorées ; la majeure partie des dégradations ont été identifiées entre les points kilométriques 52 et 54+300. Des dégradations qui nécessitent une intervention d’urgence sur cette section de la N5, selon les conclusions de la mission d’inspection.

« Actuellement au ministère des Travaux Publics, des mesures sont prises pour apporter une solution technique à travers l’exécution des travaux. Pour ce qui est du trafic, Il est envisagé une limitation de la circulation sur cet axe pour des gros porteurs du fait de la formation des fondrières qui seront traitées. La largeur de la route étant réduite au point de formation des fondrières, le passage des gros porteurs peut continuer à fragiliser lesdits points. Les préoccupations du ministère des Travaux publics restent focalisées autour de la réparation des dégradations et du démarrage des travaux d’urgence, une fois la solution technique arrêtée », explique Corinne Esse. Avant de conclure que « au total, le trafic sera réduit, à la falaise de Santchou, le temps du renforcement de la chaussée, de l’aménagement des ralentisseurs de vitesse, de restauration des panneaux de signalisation et du traitement des fondrières. Les panneaux d’information seront positionnés en conséquence ».

Pour ce qui est du démarrage des travaux annoncés dans un mois par les auteurs de la fausse nouvelle, Corinne Esse fait savoir que la question reste en étude, tout en rappelant que, nous sommes en saison de pluies. Mais qu’une position définitive ne sauraient tarder.

Marthe NDIANG

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.