Fact-checking : Le train express de Camrail n’a pas eu un souci technique

D’après plusieurs publications en ligne, le train express 185 de Camrail parti de Douala pour Yaoundé le dimanche 11 juillet 2021 à 6h a eu des soucis techniques d’où son arrêt prolongé à Eséka. Mais d’après Camrail, il s’agit d’un souci technique lié au train marchandises.

Dimanche 11 juillet 2021, « Le bled parle » poste sur sa page, « A peine mis en service, le train express de Camrail (Cameroon Railway, Ndlr) sort son premier revers. Parti de Douala pour Yaoundé ce 11 juillet, l’engin n’est pas arrivé à destination. Les passagers l’ayant emprunté ont passé plus de 5h de temps à la gare d’Eséka. Le top management dans un communiqué évoque un souci « technique à l’origine de cet incident ».

Lundi 12 juillet 2021 à 17h, soit près de 24heures après la mise en ligne de cette publication, elle enregistrait déjà 570 réactions, 551 commentaires et 101 partages. Une page qui compte 406 974 abonnés. Quelques heures avant, c’est la Fondation camerounaise des consommateurs (Focaco) qui s’interrogeait dans une sorte de titre à son post publié sur sa page, toujours dimanche 11 juillet. « Urgent -Camrail : le Train express est tombé en panne à Eséka ? », lit-on. L’auteur de la publication poursuit, « la Focaco a reçu ce dimanche 11 juillet 2021 les plaintes des passagers ayant embarqué à 6h à Douala (gare de Bessengué) à destination de Yaoundé. Le voyage a été interrompu à Eséka. Camrail n’a pas encore communiqué sur le sujet, une posture de mépris à l’endroit de sa clientèle. Les passagers à Yaoundé n’ont pas pu embarquer à 14h30, une situation qui leur a causé un énorme préjudice. Camrail leur a proposé de voyager par bus à ses frais. Une proposition qui a été rejetée par plus d’un passager. La Fondation camerounaise des consommateurs (Focaco) demande à Camrail de donner les raisons de cet incident qui survient quelques jours seulement après les assurances qui ont été données le 1er juillet lors du voyage inaugural ».

Immobilisation du train express

Après vérification, ce n’est pas le train express qui a eu des soucis techniques, mais plutôt un train marchandises. La direction générale de Camrail a d’ailleurs rendu public un communiqué sur sa page officielle facebook le même jour moins d’une heure après l’incidence. « Camrail Informe son aimable clientèle que la circulation ferroviaire a été interrompue ce dimanche 11 juillet 2021 sur la ligne Douala-Yaoundé, en raison d’un incident technique survenue sur le train marchandise M604 au PK 158+000. Cet incident a eu pour conséquence l’immobilisation à la gare d’Eseka du Train Express 185 parti de Douala » peut-on lire.

Une explication qui rejoint le récit fait par Ahmed Messi, l’un des passagers de ce voyage. Sur son compte Facebook, ce confrère revient en détail sur le déroulement de l’incident de dimanche dernier. « J’ai voulu renouer avec le transporteur ferroviaire du pays. A l’aller de Yaoundé vendredi, départ à l’heure dite, arrivée à l’heure promise. Ce dimanche 11 juillet 2021, départ normal 06h. 08h29, arrêt (très prolongé) et inexpliqué à Messondo. Une voix vient déchirer l’anglais et on retient simplement que nous quitterons cette gare quand ce sera « autoriseted ». On finit tout de même de partir de là et nouvel arrêt à Eséka. Cette fois encore, on passe une trentaine de minutes avant qu’un duo d’employés Camrail ne vienne nous dire qu’il y a eu déraillement. Encore ? Encore heureux que ce ne soit pas ce train voyageur retapé mais plutôt marchandises… ».

Cet incident intervient dix jours seulement après la mise en service du train express. Une reprise du train voyageurs après un arrêt de cinq ans, suite au déraillement survenu le 21 octobre 2016, non loin de la gare d’Eséka. Un accident qui avait fait d’après les chiffres officiels, 79 morts.

Marthe NDIANG

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.