Fact-Checking : Le vaccin contre la Covid-19 ne fait pas partie du PEV

Un post sur Twitter indique que le nouveau programme élargi de vaccination (Pev) contient la vaccination contre la Covid-19. Après vérification, la Covid-19 ne fait pas partie des maladies ciblées par le PEV.

Le tweet posté le 08 janvier 2021 est précédé du hashtag #ChezMoiAuCmr. L’auteur indique à la fin de son message qu’« on attend la mise en œuvre pour voir la gestion de ce dossier par l’Etat». Sur la page Facebook du Pev Cameroun qui compte 4 409 abonnés, aucune annonce n’y fait référence. La récente actualité ici partagée évoque les cas de refus et de résistance enregistrés lors des campagnes de vaccination 2020.

Il faut remonter la page pour s’apercevoir que la dernière fois où la question de Covid-19 a été soulevée par le Pev sur cette plateforme date du 22 décembre 2020. Photo à l’appui, le programme partageait l’information suivante : « Le président élu des USA #JoeBiden prend son vaccin contre la COVID19 par une infirmière d’origine CMR #COVID19 #pevcameroon #MINSANTE ».

Aucun ajout sur le calendrier vaccinal

Joint au téléphone dans la mi-journée du 14 janvier 2020, Dr Shalom Ndoula, le secrétaire permanent du Pev Cameroon, précise d’entrée de jeu qu’il n’y a pas de « nouveau programme » et que le calendrier vaccinal n’a pas changé. « La Covid-19 ne fait pas partie des maladies ciblées par le Programme élargi de vaccination. Pour ce qui concerne la Covid-19, la riposte est coordonnée au sein d’un système de gestion des incidents. Cependant, les résultats de la vaccination sur le fardeau épidémiologique et les conséquences économiques de la Covid-19 dans les pays qui ont démarré une campagne de vaccination sont suivis avec intérêt », relève le responsable du Pev Cameroon.

Selon le calendrier vaccinal disponible en ligne, treize maladies mortelles sont ciblées par le Pev. Il s’agit du vaccin BCG, des vaccins contre de la poliomyélite, la diphtérie, la coqueluche, l’hépatite virale B, les diarrhées à rotavirus, les infections à pneumocoque comme la pneumonie, les infections à Haemophilus, la rougeole, la fièvre jaune, et les infections à HPV qui se compliquent du cancer du col.

Quand et pourquoi un vaccin ?

Dans le détail, pour l’enfant, il s’agit de six contacts. A la naissance, pour le BCG et Polio 0. A 6 semaines pour Pentavalent 1, Polio 1 et Rota 1. A 10 semaines pour Pentavalent 2, Polio 2 et Rota 2. A 14 semaines pour Pentavalent 3, Polio 3 et VPI. A 9 mois pour VAA (fièvre jaune) et RR (Rougeole Rubéole). A 15 mois pour 2e dose de RR. Pour la jeune fille, il s’agit du vaccin contre le cancer du col, en deux contacts. Et pour la femme enceinte, il est administré le vaccin contre le tétanos pour protéger le nouveau-né à la naissance en cinq contacts.

Jean Claude Napani, le chef section Communication au Programme Elargi de vaccination (Pev Cameroon) croit savoir cependant que le pays s’est déjà aligné à la facilité Covax par rapport au vaccin contre la Covid-19. « Mais il n’y a pas de directive claire sur qui mènera cela. D’ailleurs, il n’y a pas encore un vaccin contre la Covid-19 qui a déjà été retenu pour le Cameroun », explique Jean-Claude Napani. Qui n’exclut pas la possibilité que le Pev puisse être sollicité ultérieurement- selon le déroulement des évènements- par le Ministre de la Santé pour une telle proposition. « Ça peut arriver. Mais pour l’heure, il n’en est rien », martèle-t-il.

La rumeur résiste

Ce n’est pas la première fois qu’une rumeur autour de vaccins anti-Covid au Cameroun circule sur les réseaux sociaux. En juin 2020, une information a inondé les réseaux sociaux faisant état de ce que le Cameroun aurait réceptionné des vaccins contre la Covid-19. Les cartons de cette cargaison sur les images, estampillés Sanofi Pasteur-Unicef étaient en fait, après vérification, des vaccins contre la fièvre jaune, la tuberculose et la poliomyélite.

Mathias Mouendé Ngamo

Travaux réalisés dans le cadre de l’#AFFCameroon avec le soutien de #defyhatenow et la participation technique de DataCameroon.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.