Fact-checking : Non, le FMI n’aide pas des individus  à surmonter la Covid-19

Dans un message abondamment relayé sur WhatsApp surtout, il est annoncé que le Fonds monétaire international fournit des dons en espèces pour aider les gens à traverser la COVID-19 à hauteur de 1.500 Dollars par mois pendant trois mois par bénéficiaire. Mais après vérification auprès de l’institution internationale, il s’agit d’une fausse nouvelle.

Il circule depuis quelques jours un message attribué au Fonds monétaire international (Fmi). Le message abondamment relayé sur Whatsapp et notamment dans les groupes privés et associatifs annonce la mise à disposition des fonds pour soutenir les individus en cette période où la maladie à coronavirus continue de sévir.

Le contenu du message est simple et succinct : « Le Fonds monétaire international fournit des dons en espèces pour aider les gens à traverser COVID-19. Chaque bénéficiaire recevra 1 500 Dollars par mois pendant 3 mois ». Le message se termine par une invitation à l’endroit de l’internaute pour vérifier s’il est admissible ou pas, via un lien qui complète la publication. Mais, après vérification, la nouvelle est fausse.

En effet, contacté par courrier électronique, le Fmi dément toute annonce d’aide aux personnes en vue de traverser la crise sanitaire. « Veuillez noter que les messages que vous avez signalés sont des messages spam/phishing (le phishing est une technique de piratage destinée à récupérer des informations personnelles, Ndlr). En général, le Fmi ne fournit pas de dons aux personnes privées, et traite avec les gouvernements », dément Eva-Maria Graf, de media relations division (division des relations avec les médias, Ndlr) du Fmi. Elle poursuit, « nous avons demandé la suppression de la page internet associée à ces messages ».

A noter que cette fausse publication est mise en circulation quelques jours seulement après que le Fmi ait rendu public son approbation des réformes et un ensemble de mesures de financement en vue de mieux soutenir la reprise des pays à faible revenu à l’issue de la pandémie.

En effet, le communiqué de presse N°PR21/222 révèle que, le Conseil d’administration du Fmi a approuvé le 14 juillet 2021 dernier un ensemble de réformes des mécanismes de prêt concessionnel de l’institution en vue de mieux soutenir les pays à faible revenu pendant la pandémie et la période de reprise. Il a également approuvé une stratégie de financement connexe afin de renforcer la viabilité à long terme du fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (fonds fiduciaire RPC). Ces réformes visent à assurer que le Fmi aura la capacité de répondre aux besoins des pays à faible revenu avec une certaine souplesse à moyen terme, tout en continuant de fournir des prêts concessionnels à taux d’intérêt nul.

Marthe NDIANG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.