Fact-checking : non, les comptes bancaires des fonctionnaires n’ont pas été attaqués
MINFI

Dans une publication sur la page Facebook MINFI qui a près de dix mille abonnés, attribuée au Ministère des Finances, l’auteur signale que « l’arnaque électronique est entrée au Cameroun ». Une information que dément le Ministère des Finances, qui précise que cette page n’est pas son canal digital de communication.

Une publication de près de 1 347 partages, aimées par 354 personnes avec 103 commentaires (3 juin 2020), en ligne depuis le 30 mai 2020 sur la page Facebook dénommée MINFI, prévient que « l’arnaque électronique est entrée au Cameroun ». L’auteur attire l’attention des usagers et décrit les astuces utilisées par les arnaqueurs pour voler leurs proies en 8 points.

Le MINFI en effet, est l’acronyme officiel du Ministère des Finances du Cameroun. Cependant, cette page créée le 18 juillet 2018 et qui a plus de 10 mille abonnés et 9 mille likes, n’est pas la plateforme officielle du ministère des Finances, a soutenu le ministère contacté par DataCameroon.

Notre interlocuteur précise que cette page qui relaie pourtant depuis bientôt deux ans, les informations liées à ce ministère a lui attribuée par les internautes qui ont relayé la publication, est non seulement une fausse page, mais aussi son contenu. « Les usagers ne se sont pas encore plaints à notre niveau. Mais on est prévoyant. Cette information ne sort par du ministère. Nous avons contacté la Direction générale du Trésor et le Centre National de Développement de l’Informatique (CENADI) qui ont avoué ne pas se reconnaître dans cette publication. Donc, il s’agit d’une information qui n’émane pas du site d’information du ministère. Les usagers doivent rester vigilants », relève le ministère.

Cependant, au cours de l’édition de 13h du journal parlé du poste national de la Crtv la semaine dernière, une enquête journalistique indique que les personnes victimes d’arnaques ne sont pas du fait des employés de banque. Mais des tiers en possession des données personnelles des usagers. Ladite enquête précise par ailleurs que, ces données sont généralement obtenues lors des transactions avec la banque par des personnes négligentes ou lors de la perte de leurs pièces bancaires.

Pourtant, informé de l’existence de cette page Facebook, le Ministère nie tout lien avec son auteur, même si aucune communication formelle n’a jamais été faite par rapport à la création de cette plateforme.

Chargé de l’élaboration et de la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière financière, budgétaire, fiscale et monétaire, le Ministère des Finances, dispose d’un site d’information officiel http://www.minfi.gov.cm/ sur lequel aucune information à ce sujet n’a été relayée ces derniers jours, et dont le lien ne figure pas sur la page Facebook en question.

A y voir de près en scrutant ladite la page, même si elle est très suivie, il convient de dire qu’elle n’est pas une page certifiée, et son contenu ne saurait être crédible. Une page certifiée est une garantie pour les followers parce que la certification crédibilise son contenu.

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.