Fact-cheking : Il n’y a pas de Covid-19 dans le Coca-cola

Une vidéo abondamment partagée sur les réseaux sociaux ces derniers jours donne à voir ce Soda testé positif au Covid-19. Après vérification auprès d’un épidémiologiste, simplement la réaction chimique due à un changement d’acidité qui entraîne cette réaction faussement positive.   

La vidéo qui dure un peu plus de 3 minutes donne à voir un homme, présenté comme un pharmacien dans une pharmacie, déposant quelques gouttes de Coca-cola sur un test de dépistage rapide du coronavirus. Après quelques minutes d’attente et d’observation, l’homme affirme que le test est positif à la Covid-19. La vidéo devenue virale fait le tour des réseaux sociaux.

Alors que celle-ci est toujours abondamment relayée, une seconde vidéo elle aussi partagée de nombreuses fois notamment sur Whatsapp, pretend confirmer la première. Sur la seconde vidéo, les internautes découvrent un homme, se présentant comme un médecin se prêter au même exercice de test rapide du Covid-19 sur le très prisé Soda. Au même moment, plusiuers sites d’informations, notamment étrangers démentent cette nouvelle. En effet, un article de Bfmtv dément  cette rumeur. Idem pour La Depêche.fr.

Le démenti de ces deux sites tout comme plusieurs autres médias, s’appuient principalement sur le communiqué de AAZ, le fabricant du test antigénique mis en cause. Communiqué dans lequel Joseph Coulloc’h le président de AAZ soutient qu’il n’y a pas de virus de la Covid-19 dans le Coca-cola. Le fait est que, « l’acidité de ce liquide dégrade le test en détruisant ses composantes et provoque une réaction chimique rendant les deux bandes réactives visibles », révèle le biologiste en médecine et par ailleurs docteur en pharmacie.

Ce que soutient également le Pr Yap Boum II, joint au téléphone par Data Cameroun.  L’épidémiologiste affirme qu’il n’y a pas de Covid-19 dans le Coca-cola comme le laisse croire la vidéo en circulation. Celui qui est par ailleurs responsable adjoint de la section recherche opérationnelle du centre des opérations d’urgence de santé publique (Cousp) qui coordonne la riposte au Covid-19 explique : « comme toute chose que nous faisons, il y a une procédure à suivre. Pour préparer des plats de cuisine il y a des recettes. Si on met du sel dans de l’eau ou du sucre, l’apparence sera là même mais certainement pas le goût. De même les tests anti géniques sont fabriqués avec des constituants particuliers qui doivent être utilisés selon les recommandations du fabricant. A savoir : le prélèvement est déposé dans le cercle du test et un tampon particulier y est ajouté et le résultat est lu dans un délai précis ! », Le Pr Yap Boum II poursuit, « à partir du moment où on s’en écarte, les résultats ne veulent plus rien dire. Si on attend plus longtemps que prévu, le test peut faussement être négatif. Si on ajoute un liquide autre que le tampon désigné, le test peut devenir positif comme c’est le cas avec le Coca-cola, ou comme on vient de le voir avec la sauce d’arachide. C’est tout simplement la réaction chimique due à un changement d’acidité qui entraîne cette réaction faussement positive. En respectant les règles éditées par le fabricant on aura les résultats attendus ».

Le spécialiste de la santé conclut qu’il n’y a pas de Covid-19 dans le Coca et rappelle l’importance de la sensibilisation, dans le respect des mesures barrières plus tôt que de créer de la suspicion au sein des communautés.

Marthe NDIANG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.