Manipulation : ce poisson n’a pas été retrouvé à Grand Batanga

Manipulation : ce poisson n’a pas été retrouvé à Grand Batanga

Manipulation poisson BatangaUne publication largement partagée sur Facebook, indique qu’un poisson étrange, de couleur noire aurait été retrouvé le 25 juillet 2022 à Grand Batanga, à Kribi. Mais après vérification, ce poisson avait échoué au Crystal Cove State Park, dans la ville de Newport Beach, en Californie aux Etats-Unis.Manipulation poisson Batanga

Le 26 juillet 2022, la page Facebook « Visiter le Cameroun avec moi », spécialisée dans le tourisme et l’attraction locale publie des images d’un poisson de couleur noire et à la forme peu commune, échoué sur du sable. A regarder l’étendue du sable et les remontées d’eau, il s’agirait d’une plage.

Manipulation poisson Batanga couleur noire aurait été retrouvé le 25 juillet 2022 à Grand Batanga, à Kribi

Cette publication est accompagnée d’un message qui indique que ce poisson aurait été retrouvé la veille, à Grand Batanga.  Il s’agit d’un village de pêcheurs situé dans l’arrondissement de Kribi 1er, dans le département de l’Océan, région du Sud au Cameroun. Ce post a été partagé plus de 150 fois, avec près de 2 000 commentaires et plus de 3 500 likes.

 

Manipulation poisson Batanga

 

Vérification

Manipulation poisson BatangaUne recherche sur les moteurs  Bing et Yandex nous renvoie vers des publications qui datent pour la plupart de mai 2021.

ChapinTv.com , un portail d’informations du Guatemala en Amérique du Nord publie le 11 mai, deux des trois images qui illustrent le post de « Visiter le Cameroun avec moi ». Sauf que ce poisson qui aurait été retrouvé sur la plage de Grand Batanga, s’est échoué au Crystal Cove State Park, dans la ville de Newport Beach, en Californie aux Etats-Unis.Manipulation poisson Batanga

Plusieurs sites relaient la même information. Notamment l’argentin La Nacion.com, le belge néerlandophone HLN et le moteur Yahoo dans sa rubrique Finance.

D’après ces diffuseurs d’informations, ce poisson auquel est attribué plusieurs noms dont « Diable de la mer », « Diable noir » et « Poisson-globe », est un spécimen qui vit dans les profondeurs marines. Précisément à plus de 2 000 mètres de profondeurs.

Michèle EBONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.