Montage : Non, la Russie ne demande pas du renfort au Cameroun

Une image sur laquelle est inscrit un message qui dit que la Russie demande du renfort au Cameroun circule sur la toile depuis plusieurs semaines. La capture d’écran laisse croire qu’il s’agit d’une édition du journal télévisé de la chaine française France 24. Après vérification auprès de la chaine, et du ministère des Relations extérieures du Cameroun, il n’en est rien.

Une capture d’écran de téléviseur sur laquelle on reconnait Philomé Robert, l’un des présentateurs vedette des journaux télévisés de France 24, circule sur la toile depuis plusieurs semaines. Au bas de l’écran, il est écrit en blanc et sur un fond rouge sur la première bande : « LA RUSSIE DEMANDE DU RENFORT AU CAMEROUN (Sic) ». Tandis qu’il est écrit, d’un caractère plus réduit, sur la seconde bande placée en dessous de la première : « GUERRE EN UKRAINE. Un immeuble résidentiel touché par un missile à Kiev(secours) ».  Les mentions « Urgent » et « France 24 », respectivement placées aux extrémités gauche et droite, laissent croire que l’information a été relayée par la chaine de télévision France 24.

Le Tik tokeur  Bryanmboukeu605 qui compte plus de 14 000 abonnés, a largement partagé la publication, au point d’en faire plus de 10 000 vues quelques jours seulement après le post.  Des comptes et pages Facebook tels que Armel Gabbana Officiel, Lekrytur et politique infos news, l’ont également partagée, tout comme des groupes WhatsApp.

A lire aussi : Crise anglophone : 2 écoles sur trois fermées dans les régions anglophones

Vérification

En utilisant les outils de recherche, Yandex ne nous renvoie ni à des images similaires, ni à des textes ayant la même indication que celle de la capture. D’où la mention « aucune image correspondante trouvée » au bas de la recherche.  Idem pour Tin Eye qui a affiché : « 0 match », puis : « TinEye a recherché plus de 52,9 milliards d’images mais n’a trouvé aucune correspondance pour votre image de recherche ».

Sur Bing, aucun résultat ne s’affiche également. Il faut cliquer sur la petite barre de recherche au-dessus de laquelle est mentionné le texte recherché, pour avoir droit aux articles qui parlent de la Russie et du Cameroun. Dont les plus en vue sont celui sur le renforcement de la coopération des deux pays, et des armes que doivent fournir la Russie au Cameroun pour lutter contre Boko Haram… Sur Google également, l’image recherchée ne figure pas dans la zone des images similaires. Mais est visible sur certaines pages Facebook, Armel Gabbana Officiel, Lekrytur, politique infos news, et twitter, @amaliaebongue.

Cependant, toutes n’y apportant rien de nouveau, à l’exception d’Armel Gabbana qui publie : « le lien ici » au-dessus de la vidéo. Après un clic, on tombe sur le vidéogramme d’une chanson intitulée « l’enfant d’autrui » publié sur YouTube. Le clip semble être une création du propriétaire de la page, dont le mur dit être un musicien.

Pour pousser la réflexion, nous sommes allés sur le site de France 24. Sauf qu’ici aussi, nous n’avons trouvé aucune publication similaire. Joint par messagerie WhatsApp, Celia Caracena, cheffe d’édition du journal télévisé Afrique de France 24, dément. « Non c’est un montage ! Totalement faux(sic) », écrit-elle. Elle ajoute : « La police de l’écriture est trop grosse par rapport à la nôtre, l’écriture n’est pas tout à fait la même, et nous avons deux lignes dans nos bandeaux et non une seule comme montrée sur le montage ».

A regarder l’estampille, elle semble avoir été placée sur l’écran du téléviseur, et non sur l’image du présentateur. Aussi, les espaces entre et après les bandeaux qui laissent voir la cravate du présentateur, font douter de l’authenticité des écrits.

Position gouvernementale

Lors de nos messages par messagerie WhatsApp, le ministère des Relations Extérieures (Minrex) écrit : « Le Minrex va produire des notes de conjoncture pour rendre compte de l’évolution quotidienne de la situation. Il n’y a qu’une seule position officielle pour l’Etat, et elle a été relevée dans le communiqué officiel du ministère de la Communication. Et il est élaboré sur la base des éléments techniques fournis par le Minrex ».
Ce communiqué qui a été rendu public le 28 février 2022, révèle avec quelle attention le Cameroun suit cette guerre qui oppose la Russie à l’Ukraine.  « Le gouvernement camerounais suit avec la plus grande attention, le conflit qui se déroule à l’heure actuelle, en Europe de l’Est (…) c’est pourquoi le gouvernement camerounais en appelle à l’arrêt des hostilités et à l’ouverture des négociations entre les deux parties. Dans l’optique d’une recherche de solutions concertées », lit-on.

Rappelons que cette fausse information survient quelques jours après le vote de la résolution de l’ONU sur l’invasion de la Russie en Ukraine. A cette occasion, le Cameroun a été absent. Outre le Cameroun, le Burkina Fao, la Guinée, la Guinée-Bissau, Eswatini, l’Ethiopie, le Maroc et le Togo, n’y ont pas pris part. Soit un total de 12 pays, dont 8 africains, sur les 193 membres de l’organisation.

Jean BESANE, Hemes NKWA, Michèle EBONGUE et Marthe NDIANG. Ce travail a été réalisé dans le cadre du projet Desinfox Afrique.

A lire aussi : Insécurité : environ 100 personnes enlevées à Garoua-Boulaï entre 2014 et 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.