Oui, Eric Mbacha, le triple vainqueur de l’ascension du mont Cameroun n’a pas participé à la course de l’espoir 2020 parce qu’il est en exile.

Plusieurs supports dont la CRTV l’ont annoncé en compétition en Finlande au détriment de l’ascension du Char des dieux. Après vérification, contraint en exil, plusieurs menaces ont été formulées à son encontre et pourraient être mises à exécution s’il s’obstinait à venir compétir au Cameroun.

Contre toute attente, deux tweets postés le 22 février 2020, jour de la tenue de la 25ième édition de l’ascension du Mont Cameroun à Buéa dans la région du Sud-Ouest Cameroun annonce l’absence d’un de ses ténors. En effet, la région est en proie à des attaques, kidnappings et meurtres conséquence de la crise anglophone qui affecte la zone depuis 2016. Le pendent web de la télévision nationale camerounaise CRTV-Web annonce que Eric Mbacha, le vainqueur des éditions 2011, 2014 et 2019 catégorie sénior de cette course de l’espoir n’a pas pris part à cette édition parce qu’il est en Finlande pour compétition.

L’annonce contenue dans le tweet, retweeté plusieurs fois est reprise par certains sites d’information en ligne. Notamment, le site journalducameroun.com à l’intérieur de son article sur la course de l’espoir indique que « … Eric Mbacha, absent de la compétition en 2020 à cause d’autres engagements sportifs à l’extérieur du pays. » ici le lien https://www.journalducameroun.com/gabsibuin-et-tatah-remportent-lascension-du-mont-cameroun/
Quand on rentre les mots clés « Eric Mbacha » sur la barre de recherche Facebook on tombe sur quelques posts parmi lesquels celui de Dominic MEME Nwakimo. Ce dernier après avoir titré « insécurité et sport », indique que « Mbacha Eric Mangeh; Le vainqueur de la course du Mont Cameroun en 2011,2014 et 2019 s’est retiré de la course du Mont Cameroun 2020 de ce samedi 22 février. Dans une courte vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, il évoque l’insécurité et les menaces de mort de personnes inconnues sur lui et sa famille. Il sollicite une protection internationale en Finlande ».

La une vidéo de 2minutes 44 secondes fait le tour des réseaux sociaux. Whatsapp, twitter et facebook. Elle est consultable sur la page de l’activiste MiMi Mefo https://web.facebook.com/MimiMefoInfo/videos/569029027022827/. En deux semaines, ladite la vidéo dans laquelle l’athlète Eric Mbacha donne les raisons de sa non-participation à l’ascension du Mont Cameroun a enregistré plus de 37000 vues, 719 mentions j’aime, 194 partages et 239 commentaires. On la retrouve également dans les groupes comme « Equinoxe TV (rien que la vérité) », un groupe de 97.579 membres.
Contacté sur l’absence d’Éric Mbacha à la 25ième édition de l’ascension du Mont Cameroun, Charles Kouoh Kotte le secrétaire général de la fédération camerounaise d’athlétisme dit qu’il n’a pas pu participer parce qu’il sort de compétition et donc est fatigué. « C’est notre athlète. Il a eu trop de compétition. Vous savez la course est difficile. Il a eu beaucoup de marathon au cours de la saison donc il était fatigué », précise-t-il. Il ajoute que quand il est venu courir en 2019 il était déjà en Europe depuis.

A lire aussi :  Qatar 2022 : Embolo n’a pas accordé d’interview à Var-Matin après la victoire de la suisse

Où se trouve Eric Mbacha et pourquoi ?

Pour avoir la version des faits d’Eric Mbacha, lui n’étant pas au Cameroun, nous avons laissé des messages sur le compte messenger et la page facebook de l’athlète. Nous avons essayé ensuite d’entrer en contact via la page Facebook de New Balance Team dont il est membre sans suite.
Jack Peyrard nous répond à travers le messenger de sa page professionnelle, indiquant qu’Eric n’a pas la possibilité de s’exprimer actuellement. Son absence sur le Mont Cameroun est dû à son déplacement actuel en Finlande.
On obtient le numéro de l’athlète par Jack Peyrard. Contacté, Eric Mbacha dit qu’il n’a pas participé à la 25ième édition de la course de l’espoir parce qu’il est en exile. Il a fui car menacé par des sécessionnistes. « Je cherche actuellement l’asile Europe. Après ma victoire à la course du Mont Cameroun l’année dernière 2019, j’ai reçu des appels et des messages des inconnus. Ils me demandaient pourquoi j’ai pris part à la compétition alors qu’ils ont précédemment demandé aux athlètes de ne pas courir. Qu’ils dorment sous la pluie, je ne peux pas les chercher. Qu’on tue des gens dans mon village et que je célèbre ma victoire. Qu’ils savent que je me suis échappé de Nkambe et que je serais à Foumbot dans la région l’Ouest. Que je ne devrais jamais rêver de rentrer chez moi et je n’échapperai jamais à leur filet. Chaque fois qu’ils viendront me chercher », raconte Eric Mbacha.

Ce dernier indique qu’il a informé la fédération camerounaise d’athlétisme de la situation. Le président l’a conseillé de faire monter sa famille à Yaoundé. Son épouse et ses enfants y sont en ce moment.
Le triple champion du mont Cameroun indique que face à la pression, il a fait recours à la Team New Balance France avec qui il avait signé un contrat vu qu’il avait un visa Schengen valide sans succès.

A lire aussi :  Qatar 2022 : Embolo n’a pas accordé d’interview à Var-Matin après la victoire de la suisse

Le natif de Mbot dans le département du Donga-Mantung région du Nord-Ouest est en Finlande depuis plus de 6 mois déjà et attend une protection internationale pour faire monter sa famille qu’il n’a pas vue depuis 1 an 5 mois.
Pour lui, c’est difficile pour un champion de devenir refugié. Même en exile il continue de faire des compétitions et de gagner sa vie sous le drapeau du Cameroun

Cependant, une question demeure. Pourquoi est-il le seul à se plaindre des menaces des terroristes alors que les vainqueurs de cette année, Godlove Gabsibuin, Carine Tatah et Elvis Nsabinla, tous originaire du Nord-Ouest ont pu participer aux compétitions sans craindre pour leur vie ?

Armelle Sitchoma, travaux réalisés dans le cadre du projet FactsMatter soutenu par DefyHateNow

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.