Fact-cheking : Aucun changement aux pratiques de partage de données de WhatsApp

Une rumeur devenue virale laisse entendre qu’à partir du 8 février 2021, WhatsApp obligera tous ses utilisateurs à partager leurs informations avec Facebook suite à une mise à jour. Mais après vérification, la mise à jour de la politique WhatsApp n’a aucune incidence sur la confidentialité des messages des utilisateurs.

La nouvelle est devenue virale sur la toile en l’espace de quelques jours seulement. En effet, sur les réseaux sociaux Facebook et WhatsApp notamment, les internautes apprennent à travers des publications et messages abondamment partagés que très bientôt, WhatsApp obligera tous ses utilisateurs à partager leurs informations avec Facebook, à la suite d’une mise à jour de la politique de confidentialité de ce réseau social.

L’un de ces messages beaucoup plus relayés sur WhatsApp tant dans les groupes professionnels, familiaux qu’associatifs se veut d’ailleurs très précis sur le sujet. « A partir du 8 février 2020, WhatsApp obligera tous ses utilisateurs à accepter de partager leurs informations avec Facebook. Dit autrement, tout ce que vous faites ici, Facebook aura le droit de s’en servir, pour de la pub par exemple (nom, prénom, numéro de tél, photos, etc.). Si vous n’êtes pas d’accord, vous êtes exclus de la plateforme… ». Le message se termine sur une annonce de création des comptes et groupes via d’autres applications.

Sur la page Facebook de  , le message est quasi le même et s’accompagne d’une vidéo d’un des programmes de la chaîne française LCI. La publication comptait jusqu’à hier jeudi 21 janvier 2021, 250 partages et 75 commentaires.

Une rumeur que dément Niamh Sweeney, directrice de la politique pour WhatsApp.

Dans une série de tweets postés sur son compte le 7 janvier dernier, Niamh Sweeney explique : « Il a été signalé à tort que les dernières conditions de service et la mise à jour de la politique de confidentialité de WhatsApp obligent les utilisateurs de la région européenne à accepter le partage de données avec Facebook à des fins publicitaires afin de continuer à utiliser le service. C’est faux. Il n’y a aucun changement aux pratiques de partage de données de WhatsApp en Europe suite à la mise à jour ». Et surtout, « nous ne pouvons pas voir vos messages personnels ni écouter vos appels, et Facebook non plus : Ni WhatsApp, ni Facebook ne peuvent lire vos messages ou écouter vos appels sur WhatsApp avec vos amis, votre famille et vos collègues de travail. Peu importe ce que vous partagez, cela reste entre vous et les personnes avec qui vous souhaitez le partager ». Et d’ajouter que « ceci parce que vos messages personnels sont protégés par le chiffrement de bout en bout. Nous n’affaiblirons jamais cette sécurité et nous le faisons apparaître dans chaque discussion afin que vous puissiez connaître notre engagement ».

Rien ne change sur la sécurité de WhatsApp. « La mise à jour de notre politique n’a aucune incidence sur la confidentialité des messages des utilisateurs WhatsApp. Car, les changements sont relatifs à des fonctionnalités professionnelles optionnelles sur WhatsApp et permettent également une plus grande transparence sur la manière dont nous recueillons et utilisons les données » précise Niamh.

Il s’agit davantage des nouvelles fonctionnalités professionnelles et la mise à jour de la politique de confidentialité de WhatsApp accessible en toute transparence ici. En outre, selon les explications de Niamh Sweeney, la dernière mise à jour de leur politique de confidentialité consiste également à fournir des informations plus claires et plus détaillées à leurs utilisateurs sur la manière et les raisons pour lesquelles les données sont utilisées.

Marthe NDIANG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.