Assurances : Plus de 211 milliards F Cfa de chiffre d’affaires réalisé en 2020

D’après le rapport annuel du marché des assurances au Cameroun, cette performance connait une hausse de 1,15%, par rapport à 2019.

Le ministère des Finances a publié le 10 janvier 2022, le rapport annuel 2020 du marché des assurances au Cameroun. D’après ce report, le chiffre d’affaires de ce secteur d’activité est passé de 209,01 milliards F Cfa en 2019, à 211,43 milliards  F Cfa en 2020. Soit une hausse de 1,15%.

Avec plus de 5 000 employés, cette légère progression que connait ce secteur est le résultat de la branche vie. Tandis que les assurances non-vie ont baissé de 0,29% entre 2019 et 2020. « Les opérations d’assurances toutes branches confondues ont dégagé un résultat net de 5,15 milliards F Cfa, contre 4,45 milliards F Cfa en 2019, soit une hausse de 15,82% », mentionne le rapport. Les contrats d’assurance vie et assurance maladie ont été exonérés du paiement de Taxe sur la valeur ajoutée (Tva) jusqu’en 2018, au plan fiscal. Quoique les nouvelles dispositions du Code Général des Impôts, dans son alinéa 13 de l’article 128 qui consacrait ce principe aient été supprimé, puis restaurées uniquement pour les contrats d’épargne. Un changement de législation, qui rend désormais imposable à la TVA, tous les contrats souscrits dans un but de prévoyance.

Les produits financiers nets, ressort cette étude, ont régressé de 6,63%. Ils passent de 11,32 milliards F Cfa en 2019, à 10,58 milliards F Cfa en 2020. Tandis que les prestations servies aux assurés et bénéficiaires de contrats progressent au fil des années.  En 2020, elles se chiffrent à 115,78 milliards F Cfa contre 96,90 milliards F Cfa en 2019, soit une hausse de 19,49%.

En effet, cette hausse concerne aussi bien la branche IARD (Incendie, Accidents, Risques Divers), que la branche vie et capitalisation.  Les prestations servies dans ces branches sont passées de 58,89 milliards F Cfa en 2019, à 71,18 milliards F Cfa en 2020 pour la branche dommage. Et de 38,80 milliards F Cfa en 2019 à 44,56 milliards F Cfa en 2020 pour la branche vie et capitalisation, peut-on lire.

Michèle EBONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.