Covid-19 : Ruée vers la « potion miraculeuse » de Mgr Kleda
Mgr Samuel Kleda

Depuis l’annonce de l’existence d’un remède qui soigne de la Covid-19 par Mgr Kleda, des patients se bousculent vers des organisations catholiques à Douala. Seul hic, mal informés, les patients s’imposent un chemin de croix.

Devant le portail de « Codas Caritas de Douala » (structure de coordination de développement et instrument de la pastorale sociale de l’Archidiocèse de Douala) dans la martinée de mardi 28 avril 2020 au lieu-dit « Terminus Saint-Michel » à Douala, une vingtaine de personnes attend avec impatience, l’arrivée du coordinateur diocésain de la santé de l’Archidiocèse de Douala, Dr Engelbert Kameni. Certains viennent et repartent, quand le vigile en faction leur informe que l’accès au sein de la structure est interdit. La désolation se lit alors sur ces visages, en quête de médicament.

Malgré la longue attente, ils espèrent rencontrer le Dr Kameni, très sollicité depuis quelques jours. « Je suis arrivé depuis 8 heures du matin, j’ignore toujours quelles sont les modalités à remplir pour être reçu. Le vigile nous demande d’aller dans certains hôpitaux catholiques, mais on n’est pas rassuré parce que selon nos informations, c’est le Dr Kameni qui a son bureau ici, qui distribue les produits », déplore Étienne. Avec en main une enveloppe contenant les résultats du scanner de son oncle testé positif à la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), ce jeune homme d’une vingtaine d’année souhaite entrer en possession du remède produit à base des plantes par l’archevêque de Douala, Mgr Samuel Kleda.

Malheureusement pour Etienne, comme les personnes présentes, la distribution a été délocalisée, depuis le lundi 27 avril 2020, pour les hôpitaux catholiques Saint Paul de Nylon, Saint Albert Legrand de Bonaberi et Notre Dame de l’Amour de Logpom, comme le renseigne le communiqué du coordinateur diocésain affiché à l’entrée de la structure. Selon Patrick, venu chercher le médicament pour son ami malade, la trouvaille de Mgr Kleda est en rupture de stock dans les hôpitaux suscités, ce mardi 28 avril 2020, d’où sa présence à « Codas Caritas », où il espère être servi. Mais, il repartira du centre déçu ce jour-là, comme tous ceux qui ont entendu l’arrivée du coordinateur. « Le Dr Kameni nous a informé que les produits ne sont plus distribués à Codas Caritas, mais dans certains hôpitaux. Cependant, il a demandé à ceux qui avait les tests confirmés d’établir une liste avec nos contacts et on nous contactera dès que le remède sera disponible », confie Patrick.

 Naturopathe

Depuis la déclaration de Mgr Samuel Kleda qui a annoncé avoir produit une potion contre la Covid-19 et qui est mis gratuitement à la disposition des malades, « Codas Caritas » est pris d’assaut par les proches des malades. « A l’heure actuelle, et depuis à peu près un mois, nous avons suivi des malades et leur avons donné le traitement que j’ai mis sur pied. Présentement, je pus dire que ce produit est très efficace contre le coronavirus. Tous les patients qui ont reçu ce traitement, personne n’est mort, même ceux qui était dans un état critique, ont retrouvé la santé, parmi lesquels, beaucoup de médecins parce qu’ils sont les plus exposés. Ce qui me reste à faire, c’est de produire en grande quantité et le mettre à la disposition d’un plus grand nombre de personne afin de sauver des vies. C’est le Seigneur qui a aidé. Nous avons fait un pèlerinage dans toutes les paroisses avec le statut de la vierge Marie pour lui demander de nous aider », explique Mgr Kleda au cours d’un échange avec la presse mercredi 29 avril 2019.

A en croire le Dr Kameni, au moins 100 personnes ont bénéficié du traitement et sont désormais hors du danger. « Nous communiquons avec les potentiels patients à distance. C’est après avoir vérifié certains éléments, que nous savons s’ils sont éligibles ou pas. Au début, c’est moi qui offrais le produit aux patients. Je suivais leur évolution au téléphone. Et après le traitement ils nous informaient de la régression remarquable de la symptomatologie. Notre prochaine étape c’est d‘avoir des examens qui confirme leur guérison », souligne-t-il. Le traitement est constitué du produit 1 et 2, administré au même moment aux patients qui présentent les symptômes.

Cette trouvaille, n’est d’ailleurs pas l’unique de cet homme de Dieu. Naturopathe depuis une trentaine d’année, Mgr Kleda traite également plusieurs autres pathologies avec des produits fabriqués à base des plantes et disponible au « Herbal Pharmacy » de la Cathédrale de Douala. « Depuis 30 ans, j’étudie les plantes. Qui n’a jamais été soigné par les plantes que la maman a préparées ? Que ceux qui sont sceptiques restent dans leur scepticisme, c’est leur droit, nous continuons notre travail », déclare l’archevêque de Douala qui souligne que les échanges avec le Ministère de la Santé sont en cours. A la date du 30 avril 2020, le Cameroun avait 1 832 cas confirmés, 934 guéris et 61 décès.

Marie Louise MAMGUE 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.