Cemac : Le Cameroun a produit 2,4 millions de m3 de bois en 2021
Données sur la production du bois

Compté parmi les principaux producteurs de bois de la sous-région Afrique Centrale en 2021, le pays enregistre une baisse de sa production depuis 2018.

Depuis 2018, le Cameroun présente une baisse de la production du bois. Selon les dernières projections de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), que relaie le ministère français de l’Economie, des Finances et de la Relance dans les « Brève économique de l’Afrique Centrale » en janvier 2022, le pays a produit en 2021 2,4 millions de m3 en 2021 de bois, contre 3 millions en 2018. Cette baisse est l’une des conséquences de la crise sécuritaire qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest depuis 2016. « Face à cette baisse de l’activité et du fait de l’impact de la crise anglophone au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, le gouvernement camerounais a récemment décidé d’apporter son soutien aux sociétés forestières actives dans les deux régions anglophones du pays en leur concédant près de 300 000 ha de forêts », indique cette publication.

Dans son analyse statistique des données de production et des exportations de bois au Cameroun en 2019, le Centre pour l’Environnement et le Développement (CED) constate que malgré une légère chute, les exportations de grumes (bois bruts) sont restées importantes en 2019. Elles ont été de 554.520 m3 contre 828 00 m3 en 2018. La majeure partie de ce volume, indique-le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), est utilisée pour l’exportation de produits issus de la première transformation, qui représente une valeur totale d’exportation de 933,7 millions de dollars US en 2018. Les exportations camerounaises sont vendues dans toutes les régions du monde, mais principalement en Chine, au Vietnam et en Europe de l’Ouest.

Le Cameroun fait partie des principaux producteurs du bois dans la sous-région, Afrique Centrale avec le Gabon et le Congo. Les trois pays totalisent 90 % de la production globale en 2021. La BEAC estime la production de bois dans la CEMAC à 9,2 millions de m3 en 2021, en hausse de 51,6 % par rapport à 2011. Cette production demeure peu transformée, les grumes représentaient 81 % de la production en 2020. Le secteur contribue ainsi, très faiblement à la croissance dans la zone. La contribution du secteur de la sylviculture au PIB, selon la Beac, est estimée à 0,1% entre 2015 et 2020. L’industrialisation durable de la filière bois et la création des zones économiques spécialisées dans la transformation dans les pays de l’Afrique Centrale est donc nécessaire pour booter l’économie nationale et sous-régional.

 

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.