Accès à l’électricité : De 2010 à 2020, le Cameroun évolue de 22,64 %

Accès à l’électricité : De 2010 à 2020, le Cameroun évolue de 22,64 %

Malgré les progrès observés sur cette période avec un taux de pénétration qui est passé de 53 à 65% en 10 ans, les zones rurales sont toujours moins couvertes par rapport aux zones urbaines.  

Au Cameroun, le taux d’électrification s’est amélioré entre 2010 et 2020. Sur cette période, le Cameroun est passé de 53 à 65 % de taux d’accès à l’électricité. Avant 2010, le pays se situait entre 41 et 47% respectivement en 2000 et 2005, indique la Banque mondiale, dans l’édition 2022 du Rapport de suivi consacré aux avancées de l’Objectif de développement durable n° 7 (Tracking SDG 7: The Energy Progress Report).  D’après cette étude, les zones rurales restent toujours moins couvertes. En 2020, le taux d’accès à l’électricité en zone urbaine était de 94%, contre seulement 25% dans le milieu rural.

Au premier trimestre 2022, selon l’entreprise en charge de la distribution de l’énergie électrique au Cameroun, Eneo, le rendement de la distribution a progressé et s’évalue à 75,73% par rapport à 2021. Cette amélioration est le résultat de la lutte contre la fraude et la stabilité du réseau de distribution. Cependant les problèmes techniques entravent toujours l’accès à l’énergie électrique dans certaines parties du pays, qui subissent des délestages réguliers.

Accès à l’électricité progrès observés sur cette période avec un taux de pénétration qui est passé de 53 à 65% en 10 ans

Au-delà du Cameroun, l’Afrique reste le continent le moins électrifié dans le monde, ressort la Banque mondiale. Plus de 568 millions d’habitants n’ont toujours pas accès à l’électricité.  L’Afrique Sub-saharienne représentait 71 % de la population mondiale sans électricité en 2018, et 77 % en 2020. Bien que déficitaire, on note cependant, une amélioration de l’accès à l’électricité, qui passe de 46 % en 2018 à 48 % en 2020.  Sa position se dégrade pour ce qui est du déficit d’accès à l’échelle mondiale, estimé à 71 % en 2018 et 77 % en 2020. La part de la population mondiale ayant un accès à l’électricité est passée de 83 % en 2010 à 91 % en 2020, soit une augmentation de 1,3 milliard de personnes dans le monde.

 

Au niveau mondial le nombre de personnes privées d’accès à l’électricité a baissé, passant de 1,2 milliard en 2010 à 733 millions en 2020. Cependant, le rythme des progrès en matière d’électrification a ralenti ces dernières années, sans doute parce qu’il est de plus en plus difficile d’atteindre des populations non desservies, mais aussi en raison des répercussions sans précédent de la pandémie de COVID-19. Pour atteindre l’objectif fixé à l’horizon 2030, indique la banque mondiale, il faut réaliser 100 millions de nouvelles connexions par an.  Au rythme actuel des progrès, le taux mondial d’électrification ne sera que de 92 % en 2030.

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.