Coronavirus : Le CDH annule les réunions en marge de la 43e session
43e session du Conseil des HRC[502]

En raison de l’épidémie du coronavirus qui a déjà fait plus de 3000 morts selon l’OMS, le Conseil des Droits de l’Homme a annulé tous les événements parallèles en marge de la 43e session du Conseil des droits de l’homme qui s’étend jusqu’au 20 mars 2020 afin de préserver la santé des participants.

Le programme de la 43e session du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU qui s’est ouverte le 24 février et s’étendra jusqu’au 20 mars 2020 à Genève en Suisse, enregistrera des changements importants. A défaut de reporter cette session, en raison de l’épidémie de coronavirus qui se propage progressivement dans plusieurs pays, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a décidé d’annuler toutes les réunions parallèles en marge de la session du Conseil des droits de l’Homme. Notamment, les événements organisés par les pays et les organisations non gouvernementales sur des thématiques particulières.

Cette mesure prise après consultation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), s’étendra jusqu’au 13 mars 2020. L’objectif des Nations unies est de mettre à l’abri les participants de toute éventuelle contamination. La directrice générale du Bureau de l’ONU à Genève, Tatiana Valovaya, a recommandé dans une correspondance adressée à la Présidente du Conseil, l’Autrichienne Elisabeth Tichy-Fisslberger, le 2 mars 2020, que les Rapporteurs spéciaux qui ne sont pas encore présents à Genève, annulent leur voyage et aient la possibilité de faire leur présentation par vidéo-conférence. L’Onu a par ailleurs, décidé de fermer les portes de Palais des Nations unies à Genève, qui accueille chaque année près de 100.000 visiteurs, toujours en raison de cette épidémie qui s’est déclarée en fin décembre 2019.

A lire aussi :  Grand-Nord : Au moins 15 000 arbres plantés entre 2019 et 2021

Dans sa correspondante, la directrice générale du Bureau de l’ONU à Genève relève que la Suisse, où se situe le siège européen de l’ONU, a interdit tout événement public ou privé réunissant simultanément plus de 1.000 personnes. Le Conseil fédéral souligne que toutes les manifestations de plus de 1000 personnes sont interdites jusqu’au 15 mars au moins en Suisse. Touchée par l’épidémie de COVID-19 depuis le 25 février, la Suisse a déjà enregistré 15 cas.

D’après l’OMS, l’épidémie de nouveau coronavirus a dépassé lundi, 2 mars 2020, la barre des 3.000 morts dans le monde. Le nombre de cas de nouveau coronavirus s’élevait à 88.930, dont 3.043 décès, dans une soixantaine de pays. Les pays les plus touchés après la Chine sont donc la Corée du Sud (4.212 cas dont 476 nouveaux, 22 décès), l’Italie (1.689 cas, 35 décès), l’Iran (978 cas, 54 décès) et le Japon (239 cas, 6 décès). Jusque-là préservés, les Etats-Unis ont déjà enregistré 6 morts.

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.