Covid-19 : 43% des écoles au monde privées du dispositif de lavage de main en 2019
dispositif-lavage-des-mains 1

Le tiers des 818 millions d’enfants recensés, qui ne disposent pas d’installations de base pour le lavage des mains dans leur école, relèvent les Nations Unies, vivent en Afrique Subsaharienne.

C’est un défi sans précédent, que les établissements scolaires doivent relever pour assurer le bien-être des enfants en milieu scolaire en cette période de Covid-19. Equiper les écoles d’une installation de base de lavage de main. Cet élément essentiel au fonctionnement en toute sécurité des établissements scolaires pendant cette période de crise sanitaire, n’a toujours pas été disponible dans certaines écoles.

Les  dernières données issues du Programme commun de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) (JMP) indiquent qu’en 2019, 43 % des écoles à travers la planète n’avaient pas accès à des installations de base pour le lavage des mains, équipées de savon et d’eau.  « L’accès aux services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène est fondamental pour la prévention et la lutte efficaces contre les infections dans tous les contextes, y compris les écoles. Il doit occuper une place centrale dans les stratégies des gouvernements en vue de la réouverture et du fonctionnement en toute sécurité des écoles alors que la pandémie mondiale de Covid-19 se poursuit », a souligné le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

Dans un communiqué de presse publié le 13 août 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) relève qu’environ 818 millions d’enfants ne disposent  pas d’installations de base pour le lavage des mains dans leur école, ce qui les expose à un risque supérieur de contracter la Covid-19 et d’autres maladies contagieuses. 295 millions de ces enfants, soit un tiers, vivent en Afrique subsaharienne.

A lire aussi :  Palmarès : le Lycée bilingue de Mbanga Pongo 1er au BEPC

Sur ces 818 millions d’enfants, 355 millions fréquentaient des écoles équipées d’installations avec de l’eau, mais pas de savon, et 462 millions se rendaient dans des écoles dépourvues d’installations et ne disposant pas d’eau pour le lavage des mains. Dans les 60 pays où les risques de crise sanitaire et humanitaire sont les plus élevés en raison de la Covid-19, trois enfants sur quatre n’avaient pas accès à des services de lavage des mains de base dans leur école au déclenchement de l’épidémie ; la moitié de tous les enfants ne disposaient pas de service d’approvisionnement en eau de base et plus la moitié de services d’assainissement de base. A en croire ces organisations, une école sur trois dans le monde disposait de service d’approvisionnement en eau potable limité ou ne disposait pas d’eau potable du tout, tandis que 698 millions d’enfants n’avaient pas accès à des services d’assainissement de base.

Pour la prévention et le contrôle de la COVID-19 dans les écoles, ces deux agences onusiennes recommandent plusieurs protocoles liés au Programme Eau, Assainissement et Hygiène (EAH) sur les mesures d’hygiène, l’utilisation d’équipements de protection, le nettoyage et la désinfection ainsi que l’accès à une eau propre, à des postes de lavage des mains dotés d’eau et de savon et à des toilettes sûres.

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.