COVID-19 : Le personnel de sante en manque de soin dans la région du Centre
Sources : rapports de situation Minsanté 9 février 2021

Les conditions de travail caractérisé par une absence de salle de repos, étroitesse des salles de consultations, la rareté des équipements de protection personnel mobilisé dans la réponse contre la Covid-19 demeurent difficiles et précaires.

Sources : rapports de situation Minsanté 9 février 2021

Les données rendues publiques par le ministère de la Santé Publique au 09 février 2021 font état de ce que 129 personnels de santé ont été infecté depuis le début de la pandémie, soit 1 % des cas dans la région du Centre. Au cours de la dernière semaine, 8 personnels de santé ont été touchés directement sur leur lieu de services. Les données collectées au sein des districts de santé d’Ayos et d’Okola indiquent que la plupart des cas sont enregistrés chez le personnel soignant. A titre d’illustration, 7 cas sur les 19 de l’hôpital d’Ayos et 7 des 8 cas de l’hôpital d’Okola sont des personnels de santé. Sur les deux décès enregistrés au cours de cette semaine, 1 est un personnel médical.

Selon le Dr Etoundi Rodrigue, de l’hôpital de district de Mbalmayo, l’augmentation des cas dans les rangs du personnel soignant est due au fait que, « le personnel médical est abandonné à lui-même ». Selon ce jeune médecin de 36 ans, « depuis que la pandémie à fait semblant de se calmer, le personnel de santé à relâcher l’application des mesures de protection ceci en grande partie à cause du manque d’équipement de protection personnel. Un médecin qui est de garde doit porter la même blouse, le même cache nez et le même équipement de protection parfois plus de 24h ».

Dans la plupart des Unités de prise en charge (Upec), le personnel soignant affecté à la lutte contre la Covid-19 est resté mobilisé. C’est le cas à l’Hôpital de district de Biyem-assi ou les équipes du ministère de la santé et celle de la croix rouge ont maintenu leur dispositif d’accueil et de d’orientation des patients malgré le climat de peur et de méfiance qui règne en ce lieu.  Sur ce site, un médecin ayant requis l’anonymat confie que : « la situation est relativement calme ». Le véritable problème selon lui c’est la pression liée à la prise en charge des quelques patients atteints de Covid-19 et qui y sont hospitalisés.

A la question de savoir ce qui a changé dans leur façon de travailler, le personnel de santé et le personnel soignant répondent systématiquement « rien ». Selon eux, les conditions de travail caractérisé par une absence de salle de repos, étroitesse des salles de consultations, la rareté des équipements de protection personnel, demeurent difficiles et précaires. Le Dr Michelle Kamguia, en service à l’hôpital de Ngoumou, explique que « Le personnel soignant doit être prudent car on ne sait jamais si un patient admis en consultation est porteur ou pas. Avant de recevoir un usager, nous prenons nos dispositions afin de limiter les risques d’infections ».

En dehors des centres spéciaux du stade militaire de Yaoundé et du stade Omnisport fermés pour des raisons d’organisation du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) et dont les équipements ont été redéployés vers les hôpitaux publiques, l’ensemble des structures hospitalières habilités à prendre en charge les cas de Covid-19 sont restés mobilisés dans l’accueil des patients dans la région du Centre.

C’est le cas de l’Hôpital de Djoungolo qui a vu son plateau technique renforcé grâce à l’arrivée des équipements tels que les respirateurs, les lits d’hospitalisations et autres réactifs pour les tests rapides. Ici, les usagers et le personnel apprécient la présence de ces nouveaux équipements qui sont d’ores et déjà mis à la disposition des médecins et du personnel soignant afin de faciliter la prise en charge des patients.

Sur l’ensemble des cas cumulés enregistrés dans la région du Centre, l’hôpital de Djoungolo compte à lui seul 5279 cas pris en charge. Il est suivi de l’hôpital de la cité verte avec 4504 cas, l’hôpital de Nkoldongo qui a 1273 cas, l’hôpital d’Efoulan 783 cas, la DRSPC 355 cas, l’hôpital de Biyem Assi 290 cas, l’hôpital de Mfou 103 cas. Globalement, 6176 tests ont été réalisé dans la région du centre dont 3564 TDR et 2612 PCR.

EMMANUEL BATAKE

Travaux réalisés pour le cadre  du projet “Data and Check Covid-19” avec l’appui de l’AFD, Expertise France et CFI dans le cadre du PAGOF.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.