COVID-19 : Près de 25 millions d’emplois menacés dans le monde
COVID-19, une menace pour le monde de l'emploi en 2020

Selon une nouvelle estimation de l’Organisation internationale du Travail (OIT), la crise économique et de l’emploi créée par la pandémie du COVID-19 pourrait entraîner une hausse du chômage de près de 25 millions dans le monde.

Avec la propagation du virus COVID-A9 dans le monde, le secteur de l’emploi subit des répercussions considérables, liées à la crise économise créée par cette pandémie qui s’est déclarée en chine au mois décembre 2019.  Cette pandémie ne fait pas uniquement des morts dans le monde, estimés déjà à près 12 784 décès (au 22 mars 2020), mais, elle pourra engendrée des pertes d’emploi conséquences.

Selon une nouvelle estimation de l’Organisation internationale du Travail (OIT), La crise économique et de l’emploi créée par la pandémie du COVID-19 pourrait entraîner une hausse du chômage de près de 25 millions dans le monde. Toutefois, relève cette organisation, en cas de réponse coordonnée au niveau international, comme lors de la crise financière mondiale de 2008-09, l’impact sur le chômage dans le monde pourrait être réduit de manière significative.

Selon le rapport préliminaire d’évaluation « Le COVID-19 et le monde du travail : impacts et réponses », il est indispensable de prendre des mesures urgentes, de grande envergure ainsi que des mesures coordonnées autour de trois piliers : la protection des travailleurs sur leur lieu de travail, la relance de l’économie et de l’emploi ainsi que le soutien aux emplois et aux revenus.

En se basant sur des scénarios différents de l’impact du COVID-19 sur la croissance économique mondiale, la projection de l’OIT fait état d’une hausse du chômage mondial entre 5,3 millions (scénario le plus optimiste) à 24,7 millions (scénario le plus pessimiste) par rapport au chiffre de base de 188 millions en 2019. En comparaison, la crise financière internationale de 2008-09 avait provoqué une hausse du chômage dans le monde de 22 millions.

La baisse du nombre d’emplois va aussi entraîner des pertes massives en matière de revenus pour les travailleurs. L’étude les estime dans une fourchette allant de 860 milliards de dollars à 3,4 billions de dollars d’ici la fin 2020. Cela se traduira par une chute de la consommation des biens et des services, qui impactera à son tour les perspectives des entreprises et des économies. D’après cette estimation, entre 8,8 et 35 millions de personnes supplémentaires dans le monde se retrouveront en situation de travailleurs pauvres, comparé à la projection originale pour 2020 (qui prévoyait une baisse de 14 millions au niveau mondial).

A en croire cette organisation, il ne s’agit plus seulement d’une crise sanitaire mondiale, mais aussi d’une crise grave en matière d’emplois ainsi qu’une crise économique majeure qui est en train d’avoir un impact considérable sur les populations. Pour minimiser les dégâts, le Directeur général de l’OIT Guy Ryder, préconise le dialogue social, les discussions avec les travailleurs et les employeurs et leurs représentants, pour instaurer un climat de confiance et obtenir du soutien pour des mesures qui seront prises pour surmonter cette crise. Il souligne également que les normes internationales du travail constituent un socle fiable et éprouvé pour des réponses politiques centrées sur une reprise durable et équitable.

Marie Louise MAMGUE

1 thought on “COVID-19 : Près de 25 millions d’emplois menacés dans le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.