Covid-19 : Près de 40% de malades enregistrés à Laquintinie mis sous oxygène
Devant la mini-centrale à oxygène

Pour accompagner cette formation sanitaire dans la prise en charge des patients Covid-19, la fondation MTN Cameroon a mis à sa disposition une mini centrale à oxygène qui sera utile en cas de forte résurgence de la pandémie.

« Nous avons des mini centrales dans beaucoup d’autres services ; en pédiatrie, au niveau de la maternité, mais nous n’en avions pas dans cet espace qui est particulièrement celui dans lequel au début de la Covid-19, nous avons reçus nos malades », révèle Dr Noel Essomba, directeur de l’Hôpital Laquintinie de Douala. Cet appareil est pourtant considéré comme l’un des éléments essentiels dans une formation sanitaire.

Selon le responsable de cet hôpital, les Urgences du service de réanimation et l’accueil pédiatrique, situé au pavillon Samuel Kondo, en face du pavillon Samuel Eto’o Fils ne possédait pas de centrale à oxygène. Le don de la fondation MTN Cameroon, structure de téléphonie mobile, vient, donc, dit-il, faciliter la prise en charge des malades. « Aujourd’hui avec ce don, nous voyons que le renforcement de notre plateau technique est assuré, et nous pensons que désormais, si nous devons encore vivre une recrudescence des cas, comme au début de la pandémie, nous serons plus sereins dans la prise en charge de nos malades », soutient-t-il.

L’hôpital qui a connu des multiples pertes en vies humaines  due au déficit d’oxygène en début de la pandémie est désormais prêt à accueillir les malades en détresse respiratoire. « Plus de 40% des personnes qui ont séjournées dans notre formation sanitaire ont eu besoin d’oxygène dans leur prise en charge contre la Covid-19. D’ailleurs la bonne majorité des décès que nous avons eu au début de cette pandémie était dû à un déficit de cet oxygène », se souvient Dr Noel Essomba.

A lire aussi :  Développement local : L’Extrême-Nord peaufine son attractivité

Outre la lutte contre la Covid-19, ce don  va également permettre à l’hôpital de continuer la prise en charge des autres pathologies, soit faciliter la prise en charge des malades. « Je suis sûr qu’avec Laquintinie de Douala, nous serons à mesure de sauver des vies », a souligné Melvin Akam, secrétaire exécutif de la Fondation MTN lors de la remise solennelle de la mini-centrale à oxygène à l’hôpital Laquintinie de Douala. C’était le vendredi 13 novembre 2020.

Michèle EBONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.