Douala 5e : Les habitants et la mairie s’unissent pour développer leur commune
Une vue des travaux de groupe thématique

Le but de cette initiative, est de faciliter le dialogue entre les citoyens et les autorités publiques dans le but de favoriser la prise en compte des besoins réels de la population dans les programmes de la mairie.

Une vue des travaux de groupe thématique

L’accès à l’eau potable, à l’électricité, à l’éducation, l’aménagement des drains et le passage plus régulier des patrouilles policières, sont entre autres  demandes de population de la Commune de Douala 5e, adressée à leur maire.

Victimes d’agressions et de nombreux autres abus, les habitants du lieu-dit Makèpè maturité, ont soumis le mercredi 25 novembre 2021, leurs doléances à l’autorité compétente de leur Commune. « Nous souhaiterions avoir de l’éclairage public, le passage régulier de la patrouille policière… Ce passage régulier de la patrouille va aider à limiter les agressions et les vols dans mon quartier », a indiqué Jonathan Wanyou, Chef de bloc Makèpè maturité.

Felix Ndjansse, enseignant et Secrétaire Général du Chef de quartier Bépanda Yoyong souhaite pour sa part, voir des améliorations dans l’éducation. « La préoccupation des populations de Bonamoussongo est la création d’une école anglophone.  A Bépanda yonyong, nous avons besoin d’une école primaire publique. En ce qui concerne le quartier Missokè, qui possède deux écoles francophones, nous souhaiterions que l’une d’entre elle soit transformée en une école bilingue », soumet-il.

Ces habitants de la Commune de Douala 5e se sont réunis par thème et en petits groupes, en vue de mieux penser et identifier les bonnes pratiques de développement des 11 projets recensés. Dans le cadre de la concertation citoyenne pour améliorer l’action publique dans les quartiers précaires de cet arrondissement. Pensée et organisée par l’organisation OnEstEnsemble, l’objectif de cette initiative est de faciliter le dialogue entre les citoyens et les autorités publiques. Le but étant de favoriser la prise en compte des besoins réels des habitants dans les programmes de la mairie, et une réalisation efficace et effective des chantiers en cours. « C’est dans la poursuite de ces objectifs que l’association organise des ateliers de concertation et des assemblées citoyennes pour faciliter ce dialogue et la participation citoyenne active des habitants des quartiers précaires en cohérence avec l’élaboration du budget programme 2022-2024 de la mairie de Douala 5 », a souligné, Marius Kaptouom, coordinateur de l’association OnEstEnsemble.

Présente à cette rencontre, la mairie de Douala 5, représentée par Raoul Stéphane Ngonga, agent communal de développement, avoue que ces demandes ont une solution propre au maire. « Il est bien de souligner ici que ces préoccupations sont celles que le maire accorde, c’est-à-dire apporter le plus de bien-être aux populations de son air de commandement, notamment en matière de santé, d’hygiène, de salubrité et tout ce qui va avec », a-t-il indiqué. En ajoutant : « Les services que nous avons au sein de la mairie concourent à cela. Mais les projets comme ceux-ci sont à saluer, parce qu’ils permettent au maire de voir les lacunes qu’il n’a pas pu relever, et d’y apporter des solutions ».

Michèle EBONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.