Electricité : Près de 120 millions F Cfa investis pour améliorer la qualité de service à Maroua

Dans le cadre de son plan d’investissement, Eneo a construit à la capitale de l’Extrême-Nord une troisième grande ligne et réhabilité des câbles souterrains, pour permettre à la ville d’avoir une meilleure qualité de service.

Les plaintes des ménages de Maroua, capitale de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun était quasiment les mêmes il y a quelques mois : les coupures intempestives d’électricités. « Repasser un linge, charger le téléphone ou  conserver les aliments au frais, était vraiment pénible parce qu’il y avait les coupures pratiquement chaque jour », affirme Gertrude une habitante. Mais selon cette ménagère, depuis près de trois mois, la situation s’est nettement améliorée. « Nous avons  rarement les coupures. La semaine dernière (la semaine du 13 septembre, NDR) nous avons eu une seule coupure  mardi, qui a duré six heures. Je ne sais pas si c’est lié au fait que nous sommes en saison pluvieuse, mais les coupures sont vraiment de  plus en plus rare », dit-elle.

En effet, pour palier au déficit d’offre énergétique dans cette ville, l’opérateur majeur du secteur de l’électricité au Cameroun, Eneo a  accru les équipements de distribution qui ne comptaient que deux grandes lignes. Dans cette logique, une troisième grande  ligne a été construite, et près de 3,5 km des câbles souterrains réhabilités,  pour permettre à la ville d’avoir  un service et une offre d’énergie électrique de qualité.

Evalué à 120 millions F CFa, ce projet entre dans le plan d’investissement Eneo 2021.  « Face à l’augmentation des charges liées à la croissance de la population, les deux lignes du poste source de Maroua ne pouvaient plus garantir une bonne qualité de service.  La mise en place de ce troisième  départ, combinée à la réhabilitation des câbles souterrains à la DRNEA (qui a permis le remplacement de près de 3,5 km de câble souterrain moyenne tension à Maroua), des projets de maintenance en cours et à l’équilibre offre-demande depuis Lagdo, permet une amélioration certaine dans la ville de Maroua non seulement de la continuité de service mais aussi de la qualité de l’énergie servie à nos clients », affirme Youssoufa Boukar, le délégué technique de la Région DRNEA.

Selon la structure en  charge de l’électricité, plus  de 50% des interruptions sur le réseau de distribution de la ville de Maroua étaient dues à des surcharges, sur les artères principales des deux lignes D11 et D12 mais aussi à la faible flexibilité de ce réseau pour la réalimentation rapide  des clients en cas d’incident. « Evidemment, avec cette nouvelle ligne  nous avons aussi de quoi aller alimenter plus de ménages et dans cette optique, nous avons initié dans la ville de Maroua la création de nouvelles lignes secondaires afin de raccorder de nouveaux foyers au réseau électrique de manière sécurisée », ajoute le délégué technique.

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.