Justice : Près de 530 présumés

Cette maison d’arrêt créée en 1935 avec une capacité de 350 places, en plus de faire face à la surpopulation carcérale, estimée à 1 601 pensionnaires, accueille des présumés terroristes de la secte islamiste, Boko Haram, qui côtoient des détenus ordinaires.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.