Lutte contre le Covid-19 : Moins de 20% des personnels de santé vaccinés au Cameroun

Selon un rapport du Programme élargi de vaccination, seulement 37,8% de cette catégorie ont pris la première dose. Les hôpitaux adoptent des stratégies pour protéger au maximum.

Les personnels de santé constituent une cible prioritaire, parmi les personnes éligibles pour bénéficier de ce vaccin. Sauf que, sur le terrain, l’engouement ne suit pas. Produit par le Programme élargi de vaccination (PEV), le dernier rapport de vaccination contre le Covid-19 au Cameroun, daté du 21 septembre 2021, révèle que seules 20 931 personnes sont complètement vaccinées. Soit 15,7% de la cible totale. En effet, l’ensemble du pays enregistre 133 304 personnels de santé. Ce même rapport indique des chiffres plus importants dans la prise de la première dose (50 641).

Dans les formations hospitalières, les réalités varient d’un établissement à l’autre. A l’Hôpital général de Yaoundé (HGY), les plus de 500 personnels de santé et de l’administration sont déjà vaccinées. Exception faite des femmes enceintes et allaitantes, non éligibles à ce vaccin. « Nous sommes quasiment à 100% de taux de couverture. Nous avons atteint ce taux il y a trois semaines. Le top management a fortement stimulé ses personnels à cette opération », assure le Pr. Alain Patrick Menanga, directeur des prestations médicales à l’HGY.

Cette situation n’est pas anodine. Dans une note interne signée le 12 août dernier, le Pr. Vincent de Paul Djientcheu, directeur général de l’HGY, informe son personnel d’un redéploiement dans la perspective de la troisième vague de Covid-19. « Le personnel non vacciné ne pourra plus servir dans les endroits où les patients sont précaires : réanimation, hémodialyse, oncologie, urgences », précise la note. Ce qui a créé un tollé à l’époque. Deux mois plus tard, quasiment tous se sont alignés. « Les personnes qui administrent les soins sont plus rassurés maintenant. Au contraire, nous leur rappelons souvent qu’il faut continuer d’être rigoureux avec le respect des gestes barrières », assure le Pr. Alain Patrick Menanga.

Ailleurs, la vie n’est pas si rose. Infirmière dans une clinique privée au quartier Etoug-Ebe à Yaoundé, Murielle T. n’est pas encore vaccinée. « Nous avons été sensibilisés. Mais, pour le moment, je préfère attendre », dit-elle. Le responsable de la petite structure opte donc pour un test régulier pour sa dizaine d’employés. « Nous sommes conscients d’être en contact permanent avec les malades. C’est pourquoi nous sommes très rigoureux avec les gestes de désinfection, de port du masque et de distanciation physique », ajoute un autre infirmier.

Forte demande dans le Septentrion

Le rapport de situation épidémiologique pour la période du 23 au 29 septembre 2021, indique que le Cameroun enregistre 95 399 cas confirmés pour 1517 décès. Le rapport publié par le Centre de coordination des opérations des urgences de santé publique (Ccousp) fait état de 3 454 personnels de santé infectés à ce jour. Dans cette catégorie, 57 sont déjà décédés. Le rapport sur la situation de vaccination contre le Covid-19 révèle des disparités dans l’administration du vaccin dans les régions. La répartition des personnels de santé à travers le pays montre qu’ils sont majoritaires dans les régions du Centre (34 230) et du Littoral (24 693. Paradoxalement, ces zones enregistrent les taux de vaccination les plus faibles de ces personnels. La couverture vaccinale complète (deux doses) de cette catégorie est évaluée à 10,3% dans le Centre et 11,6% dans le Littoral.

Au contraire, les chiffres sont meilleurs dans l’Extrême-Nord. Ainsi, sur 12 928 personnes en service dans les formations sanitaires de cette région, 11 368 ont déjà pris la première dose. Les chiffres sur la première dose incluent d’ailleurs le vaccin Jansen (Johnson&Johnson), qui s’administre en une seule dose. L’ensemble des personnels complètement vaccinés dans cette région est donc évalué à 3 890. En termes de taux de couverture, l’Extrême-Nord est précédée de l’Adamaoua avec 37,6% de taux de couverture pour l’ensemble des 5004 personnels de santé de cette région. La région du Nord-Ouest (20,7%) dépasse également la moyenne générale de couverture vaccinale avec ses 11 306 personnels de santé. Les données de la vaccination devraient s’améliorer avec l’introduction du vaccin Jansen qui se prend en une seule dose.

Alexandra TCHUILEU N.

NB : Ce reportage d’Outbreak a été réalisé avec le soutien de AFD/Data4Covid et le réseau de femmes journalistes, scientifiques et analystes de données, WanaData de Code for Africa. Toutefois, les organismes subventionnaires n’ont influencé aucune décision éditoriale du journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.