Trafic portuaire : Bientôt le trium Douala-Kribi-Manoka
Lors de la cérémonie d’ouverture du forum africain des ports

Le projet encore en étude est l’occasion pour la ville de Manoka de répondre aux besoins de désengorgement du port autonome de Douala.

D’ici quelques années, le Port autonome de Douala (Pad) n’aura plus assez d’espace pour contenir des marchandises.  Ceci malgré ses 11 millions de tonnes de capacité de stockage, ses 1 000 ha de réserve foncière, et ses diverses installations pour trafics spécialisés (conteneurs, bois, pêche, pétrole, fruits, etc.).

D’après Cyrus Ngo’o, Directeur Général du Pad, l’institution dont il a la charge sera rendue à 23 millions de tonnes de marchandises à l’aune 2030-2035. Présent au premier forum africain des ports, Cyrus Ngo’o a avoué la nécessité d’aller ailleurs. « La solution Manoka qui est une solution Greenfield répond justement à ce besoin », a-t-il indiqué. En relevant que ce processus participe au développement de l’industrie portuaire nationale. Notamment avec le port de Douala qui n’a pas la même vocation que celui de Kribi, dont les avantages naturels consolident sa position de hub.

Pour une meilleure réponse au développement de la ville, Patrice Melom, Directeur du Port autonome de Kribi, a encouragé le gouvernement à prendre cette proposition en considération. « A un moment donné, Douala ne pourra plus se développer. Et s’il doit se développer, il faut délocaliser. C’est comme cela que je vois la solution Manoka. Je n’y vois que de la complémentarité », a -t-il souligné.

Lors de la cérémonie d’ouverture du forum africain des ports

A cette proposition, Louis Eboupeke, Directeur Général de l’Autorité portuaire nationale (Apn) a révélé que des études sont en cours pour que ce projet voit le jour. Selon lui, le trium Douala-Manoka-Kribi va permettre de développer et de dynamiser davantage le trafic. « La ville de Douala est en train d’étouffer au point où penser à une solution qui puisse apporter une réponse à cette situation c’est Manoka. J’ai beaucoup apprécié ce projet, et nous allons tout faire pour l’encourager », a déclaré le Directeur Général du Apn.

Rendu à sa 3e édition, le forum africain des ports se tient du 21 au 22 octobre 2021 à Douala. Soit une organisation de i-conférences, en partenariat avec le Groupe Tanger Med, le Port autonome de Kribi, le Port autonome de Douala et en collaboration avec le Programme de politiques de transport en Afrique (SSATP) et Proparco. Son ambition est d’accompagner les pays africains dans leur développement et dans le développement de leurs infrastructures portuaires. En créant une plateforme de débat qui favorise l’échange et la coopération Sud-Sud.

Présidé par Jean Ernest Ngalle Bibehe, ministre des Transports, cette édition s’est tenue sous le thème : « L’Afrique portuaire à l’aune de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) ».

Michèle EBONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.