Uranium : 25% des importations dans l’UE viennent du Niger

Uranium : 25% des importations dans l’UE viennent du Niger

Un rapport sur la politique du contrôle des ressources naturelles au Sahel révèle le pourcentage des importations de l’uranium du Niger vers les pays de l’Union Européenne, dont la France.  

Dans un document de 12 pages, Paul Nana Simo, un juriste camerounais et chercheur sur la paix et les conflits, la gouvernance et l’économie politique en Afrique de l’Ouest, du Centre et de l’Est met au goût du jour, les exportations de l’uranium du Niger vers les pays de l’Union Européenne (UE). 

Intitulé : « L’économie politique du contrôle des ressources naturelles au sahel : l’uranium, la production de l’énergie nucléaire, le pétrole, le gaz et la gouvernance du Niger vérification des faits en 14 questions et réponses », le rapport publié le 02 septembre 2023 indique que le Niger représente ces dernières années, 25% des importations d’uranium dans l’UE. 

Uranium importations dans l’UE viennent du Niger

En juin 2023, lit DataCameroon, la France a confié avoir importé ces dernières années, 34 à 35 % de son uranium naturel du Niger. D’après un graphique qui tire sa source de la Direction générale de l’énergie et du climat, la France a importé 34% de l’uranium en provenance du Niger en 2021. Cette année-là, c’est le Kazakhstan qui a tiré les ficelles avec ses 49% d’exportations. Pourtant loin derrière le Niger l’année d’avant, avec ses 29% d’exportation, contre 36% pour le Niger.

 

D’après le rapport, les mines où sont directement extraites l’uranium dans la chaine d’approvisionnement, le cas du Niger, sont exploitées par Orano, ex Areva, une société détenue à 90 % par l’Etat français. Comme une chaine, cette ressource naturelle est après fournie à Électricité de France (EDF), une entreprise entièrement détenue par l’État. 

A lire aussi :  Déforestation au Cameroun : la société civile tire la sonnette d’alarme

l’UE viennent du Niger

Alors que cette entreprise indiquait en 2022 que son uranium lui était fourni à 21% par le Canada, 18% autant par la Russie que le Kazakhstan, seulement 17% venaient du Niger. Pourtant, le Niger a été ces 15 dernières années, soit de 2005 à 2020, le 3e plus grand exportateur d’uranium vers la France, derrière le Kazakhstan et l’Australie. « La France elle-même n’extrait plus d’uranium sur son territoire et dépend donc à 100 % des importations pour l’approvisionnement en matières premières de ses réacteurs nucléaires », fait savoir le rapport.

Toutefois, les importations d’uranium nigérien déclarées par l’UE en 2022 sont plus élevées que les exportations nigériennes déclarées par l’Association nucléaire mondiale.  Ce qui, selon différentes sources, a classé ce pays 6e ou 7e producteur mondial d’uranium. La production d’uranium du Niger, qui est entièrement exportée, a diminué au cours des dix dernières années, passant d’environ 4 500 tonnes/an (2013) à 3 000 tonnes/an (2022). 

La rédaction

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.