“Si l’Etat pouvait nous aider”

Marie Noelle, délégué GIC Oussi de Nekom (NItoukou)

“Je suis productrice d’igname, de manioc, d’arachide et bientôt de riz. J’ai lancé le Gic Oussi avec d’autres femmes car, nous avions constaté que c’est derrière les Gic que les femmes bénéficient des projets et reçoivent du matériel agricole. Dans mon village, les femmes ont accès au terrain, mais elles ont besoin de débroussailleuses, de tronçonneuses, de machettes et de houes. Il y a de la forêt partout sur de vastes étendues. On peut les mettre en valeur en abattant des arbres. Tout peut pousser ici. Si l’Etat pouvait nous aider. Il manque les moyens de transport pour déplacer la nourriture. Nous n’avons encore bénéficié de rien. Nous avons contacté le délégué de l’Agriculture qui va commencer à nous suivre et nous orienter. Nous espérons avoir des retombées. Pour le moment, le Gic compte 12 membres qui sont uniquement des femmes. Il fallait d’abord avoir des femmes et réfléchir à comment intégrer les hommes. En réalité il n’y a que quelques hommes libres car, beaucoup sont déjà dans les Gic pour hommes ou des Gic mixtes.”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.