Agriculture : Plus de 9 mille organisations de producteurs accompagnés en 2019

Présent sur l’ensemble du pays, le dispositif du conseil mis en place dans le cadre du PCP-ACEFA, a encadré en 2019, 9074 organisations de producteurs et 121 881 exploitations familiales, afin d’améliorer durablement leur productivité et revenu.

Depuis juillet 2017, le Programme ACEFA a amorcé sa 3e phase qui a débuté par la signature d’une convention entre le Cameroun et la France, baptisée Programme de Consolidation et de Pérennisation du Conseil Agropastoral (PCP-ACEFA)dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D). Un mécanisme innovant d’aide au développement, initié il y a 10 ans, qui s’appuie sur une gestion collégiale par des instances franco-camerounaises.

Ce projet financé par l’Etat et l’Agence française de Développement (AFD), a pour finalité, d’institutionnaliser le dispositif public de conseil agropastoral mis en place au cours des deux phases précédentes, Selon le Dr Bouba Moumini, Coordonnateur national du programme.

En 2019, le conseil collectif de cette organisation a accompagné 9074 organisations de producteurs (OP), 121 881 exploitations familiales(EFA), tandis que le conseil individuel a été au chevet de 2376 EFA.  Ces interventions du conseil, portentsur l’Amélioration des systèmes de cultures et d’élevage, l’appui à la production, l’approvisionnement, la transformation, le stockage, la commercialisation, ainsi que l’amélioration de la gestion et du fonctionnement des EFA et des OP. En 2018, 240 000 exploitations ont été touchées. Sur les 130 000 projets prévus en 2019, 124 257 ont été réalisés. Le PCP-ACEFA prévoit d’accompagner 195 000 exploitations en 2020, 275 000 en 2021 et 350 000 en 2020.

Milieu rural

Dans le magazine bilingue d’information N°5, publié en novembre 2018, le coordonnateur relève que le Programme a pu déjà financer de manière transparente et équitable plus de 4000 véritables organisations de producteurs porteurs de projets économiques de développement pour un montant de 14 milliards FCFA. Le dispositif de conseil mis en place par ACEFA est aujourd’hui présent sur l’ensemble du pays et le Programme a accompagné en 2018, 22 000 organisations de producteurs, soit près de 240 000 ménages, producteurs et productrices. Pour la nouvelle phase dont la fin est prévue en 2022, le PCP espère augmenter son impact en touchant 350 000 exploitations ; en améliorant les services de conseil pour mieux répondre aux besoins des producteurs et en finançant à terme 8000 projets pour augmenter la productivité et développer l’économie du milieu rural par la mécanisation des opérations de production, de traitement post-récolte, de conservation et de transformation.

Lancé en 2008, Le Programme PCP-ACEFA a été conçu pour assurer la sécurité alimentaire, la croissance et permettre le passage à une agriculture de deuxième génération. Le Programme vise également l’augmentation de la production de certains produits agropastoraux tels que le maïs, le sorgho, le cacao, la banane-plantain, le riz, le soja, le café…Le dispositif cible globalement des organisations de producteurs légalisées d’au moins cinq membres, les groupes de producteurs informels et les exploitations familiales agropastorales

Sa phase pilote qui s’est achevée en 2012, concernait les régions du Nord, de l’Adamaoua, de l’Ouest, du Sud et du Sud-Ouest. La deuxième phase, était porté sur   l’intégration d’autres régions jusqu’en 2016. Le dispositifcouvre à date, l’ensemble des dix régions du pays avec près de 2100 agents formés, l’accompagnement de 22000 organisations pour 240 000 producteurs et le financement de près de 5000 projets pour un total de 13 milliards F CFA de subvention.

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.