Tabagisme : En 2020, le nombre de consommateurs diminuera de 10 millions

Les projections de l’OMS font apparaître une diminution de 10 millions du nombre total de consommateur de tabac dans le monde, pour les deux sexes par rapport à 2018 et une nouvelle baisse de 27 millions d’ici à 2025.

Depuis 2010, le tabagisme a reculé dans environ 60% des pays, a estimé l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans la troisième édition du rapport mondial de l’OMS sur les tendances de la prévalence du tabagisme 2000-2025,publiée le 19 décembre 2019. Globalement, le nombre de personnes consommant du tabac a diminué, depuis près de 20 ans, d’environ 60 millions, passant de 1,397 milliard en 2000 à 1,337 milliard en 2018.

Cette baisse est due en grande partie à la réduction d’environ 100 millions du nombre des consommateurs, qui est passé de 346 millions en 2000 à 244 millions en 2018. Au cours de la même période, les hommes qui représentent 82% des 1,337 milliard de consommateurs mondiaux actuels, ont été près de 40 millions de plus à utiliser des produits du tabac (1,093 milliard en 2018 contre 1,050 milliard en 2000). Cette nouvelle étude, montre que la tendance à la hausse du tabagisme masculin a été stoppée.

Cependant, on constate que près de 43 millions d’enfants âgés de 13 à 15 ans, ont consommé des produits du tabac en 2018, soit 14 millions de filles et 29 millions de garçons.  Le nombre de consommatrices du tabac en 2018 était de 244 millions et on devrait en compter 32 millions de moins d’ici à 2025.

La baisse du tabagisme féminin est due surtout aux progrès réalisés dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, alors que c’est dans la Région européenne qu’ils sont les plus lents”, souligne l’OMS.

A lire aussi :  Grand-Nord : Au moins 15 000 arbres plantés entre 2019 et 2021

Selon les projections de l’OMS, le nombre de consommateurs hommes diminuera de plus d’un million en 2020 pour s’établir à 1,091 milliard et de 5 millions d’ici à 2025 pour atteindre 1,087 milliard. Cette agence onusienne prévoit également une diminution de 10 millions du nombre total pour les deux sexes par rapport à 2018 et une nouvelle baisse de 27 millions d’ici à 2025, où il ne devrait pas dépasser 1,299 milliard.

Pour cette organisation, cette chute du tabagisme au niveau mondiale, est la conséquence des mesures et actions globales, initiées par les pays pour le bien-être de la communauté. Toutefois, elle relève que les progrès accomplis en vue de la cible d’une diminution de 30% du tabagisme d’ici à 2025 fixée par les gouvernements restent néanmoins insuffisants. Au rythme actuel, la réduction n’atteindra que 23% en 2025, seuls 32 pays étant en mesure de franchir la barre des 30% de baisse.

Chaque année, note l’OMS, le tabagisme est à l’origine de plus de 8 millions de décès, entraînant la mort d’environ un consommateur sur deux. Plus de 7 millions de ces décès sont dus à la consommation directe de produits du tabac, alors qu’environ 1,2 million résultent du tabagisme passif. La plupart des décès liés au tabac touchent les pays à revenu faible ou intermédiaire qui sont la cible d’activités et d’efforts de commercialisation intenses de la part de l’industrie du tabac.

Marie Louise MAMGUE