Covid-19 : Plus de 337 cas positifs recensés en milieu scolaire dans le Littoral
Les membres de la brigarde sanitaire

Pour lutter contre cette maladie en milieu scolaire, l’OMS en appui à la Délégation Régionale de la Santé Publique pour le Littoral, a mis en place des Brigades sanitaires dans 45 établissements scolaires des 09 districts de santé les plus affectés dans la ville de Douala.

C’est dans un contexte plutôt particulier, marqué par la pandémie de Covid-19 que les élèves ont entamé l’année scolaire 2020-2021. Malgré toutes les dispositions et les mesures barrières prises par le gouvernement pour protéger davantage les apprenants et les enseignants, ce virus a réussi à s’infiltrer dans certains établissements scolaires de la région du Littoral, qui depuis le début de la pandémie au mois de mars 2020, est la deuxième région la plus touchée au Cameroun.

En effet, le Littoral connait une hausse des cas positifs de Covid-19 issus du milieu scolaire depuis le mois de novembre 2020, soit 337 cas positifs en ce qui concerne les élèves et 36 cas positifs chez les enseignants, d’après le rapport de situation N° 63, du 07 au 13 janvier 2021.  Globalement, la région compte près de 8525 cas positifs en date du 20 janvier 2021, sur les plus de 30 mille enregistrés sur le territoire national. Cette recrudescence des cas, est la conséquence, a déploré, le Ministère de la Santé publique, de la faible application des mesures barrières édictées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le gouvernement. Une situation qui potentialise davantage la transmission communautaire.

En raison de la recrudescence des cas issus du milieu scolaire, L’OMS à travers son partenaire financier l’Agence française de Développement (AFP), en appui à la Délégation Régionale de la Santé Publique pour le Littoral, a élaboré une stratégie d’accompagnement de la riposte Covid-19 en milieu scolaire. Cette stratégie passe par la mise en place des Brigades sanitaires dans 45 établissements scolaires des 09 districts de santé les plus affectés par la Covid-19 dans la ville de Douala.  Chaque Brigade Sanitaire est constituée de 2 enseignants, 3 étudiants/élèves soit un total de 225 membres.  Ces membres ont bénéficié d’une formation du 21 au 23 janvier 2021 à Douala, sur les mesures préventives contre la propagation de la Covid-19, en communication sur les risques et engagement communautaire et la surveillance basée sur les événements.

En dehors du milieu scolaire, cette agence onusienne toujours dans l’optique d’apporter une réponse conséquente à la pandémie dans cette Région, a renforcé au cours d’un atelier le 26 janvier 2021, la capacité de 17 membres du personnel des PSF/AID sur les généralités de la Covid-19, l’hygiène des mains, la communication sur les risques et engagement communautaire, les procédures d’investigations de la Covid-19. Financée par l’AFD, cette opération va contribuer à l’amélioration des indicateurs en termes de recherche active des cas suspects Covid-19, taux de dépistage, de prise en charge, de gestion des corps ainsi que de la prévention et contrôle d’infection de la Covid-19. Un plan d’activités détaillées a de ce fait été développé et discuté en accord avec le Ministère de la Santé Publique.

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.