Crise anglophone : Plus de 88% des entreprises affectées au Cameroun
Source- GICAM_DataViz by ADISI-Cameroun

Dans une étude sur « l’état de l’environnement des affaires au Cameroun », le Gicam relève que l’insécurité dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest touche plus de 88% des entreprises camerounaises, indépendamment de leur taille. 

Depuis 2016, le Cameroun fait face à une crise sécuritaire dite anglophone, qui paralyse les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. En plus d’avoir engendré le déplacement à l’intérieur du pays de plus de 711 056 personnes (HCR, 30 septembre 2020), cette crise a des répercussions conséquentes sur l’économie nationale. Dans une étude sur « l’état de l’environnement des affaires au Cameroun », publiée le 5 octobre 2020, le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) relève que la crise anglophone affecte plus de 88% des entreprises camerounaises, indépendamment de leur taille. Plus précisément, 90,3% chez des grandes entreprises ; 90% chez des moyennes entreprises ; et 82,6% chez des petites entreprises.

Outre la crise anglophone, l’insécurité dans les régions du Grand Nord est aussi à déplorer. Elle a impacté à près de 61% le climat des affaires au Cameroun. A côté de l’insécurité, la fiscalité caractérisée par l’instabilité du système fiscale et des motifs des redressements fiscaux (72%), les pénalités et amendes fiscales (66%), le taux d’imposition fiscale (61%), et la multiplicité des contrôles de l’administration fiscales (59%), constituent également les obstacles à l’épanouissement des opérateurs locaux.

Globalement au cours de l’année 2019, plus de 57% des entreprises ont connu des difficultés, souligne le Gicam. Pour près de la moitié d’entre elles, les difficultés rencontrées étaient importantes au point de menacer leur survie. En revanche, 25% des entreprises ont connu une croissance parmi lesquelles près de 5% ont enregistré une croissance forte. D’une manière générale, les soldes d’opinion relative à l’évolution des principaux indicateurs de performance des entreprises (chiffre d’affaires, effectif employé, commandes, bénéfice, stock, investissements) ont été négatifs indiquant une tendance à la baisse de l’activité économique en 2019 par rapport à 2018.

Dans ce rapport, le patronat camerounais relève que 70% des   recettes fiscales proviennent des entreprises membres, et représentent 40% au Budget de l’Etat. Ce qui fait du Gicam, le premier contributeur au Budget de l’Etat. Par ailleurs, dit-il, les entreprises du Gicam ont ensemble plus de 220 000 employés permanents et une masse salariale de près de 1 100 milliards FCfa. En 2019, les entreprises du Gicam ont réalisé un chiffre d’affaires cumulé de près de 9 900 milliards FCfa représentant 77% du chiffre d’affaires des entreprises modernes et près de 65% du chiffre d’affaires des entreprises et établissements tels que définis et recensés lors du deuxième Recensement Général des Entreprises (RGE-2).

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.