Électricité : 300 milliards Fcfa pour subventionner la consommation des ménages entre 2021 et 2022
Les financements mobilisés pour les investissements dans le secteur de l’électricité entre 2010-2021 (en milliard de F Cfa)

Pour éviter la hausse tarifaire de l’électricité, les ménages dont la consommation mensuelle est inférieure à 110 KWh, ne paient que 50 F CFA le KWh, soit une subvention par l’Etat de 150 F CFA/KWh à en croire le ministre de l’Eau et de l’Energie.

Depuis 2012, les tarifs de l’électricité sont gelés au Cameroun, relève le Ministre de l’Eau et de l’Energie (MINEE), Gaston Eloundou Essomba, lors de sa sortie le 31 mars 2022 sur « Les mesures prises par le Gouvernement pour améliorer l’approvisionnement en eau et en électricité ». Le Minee explique que les subventions payées entre 2012 et 2022 par l’Etat aux opérateurs du secteur pour éviter la hausse tarifaire s’élèvent à environ 300 milliards de F CFA. « A titre d’illustration le coût de production du KWh, d’une centrale thermique à gasoil s’élève à 200 F CFA/kwh à l’exemple des centrales thermiques de Bertoua, Maroua, Banyo, Yoko etc. Alors que les ménages dont la consommation mensuelle est inférieure à 110 KWh, ne paient que 50 F Cfa le KWh, soit une subvention par l’Etat de 150 F Cfa/KWh », précise Gaston Eloundou Essomba.

Il en est de même des industriels raccordés au réseau moyenne tension dont la consommation a été subventionnée à hauteur de 20 milliards de F Cfa pour l’exercice 2021 au titre de la compensation tarifaire. Toutes choses qui ont permis aux entreprises de contenir les coûts de production de leurs biens et services et ont contribué à contenir l’inflation.

Au-delà de la consommation des ménages, l’Etat a, suite à l’allègement de la dette en 2006, mis en place un nouveau cadre des investissements dans le secteur de l’électricité à travers le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE), de 2010-2020. Cette démarche a permis de reprendre la dynamique des investissements publics dans le secteur de l’électricité après 20 années de stagnation en vue de rattraper la période de retard occasionnée par le gel des investissements. Le Minee indique à cet effet, qu’entre 2010 et 2021, les financements mobilisés pour les investissements dans le secteur de l’électricité sont évalués à un peu plus de 3 500 milliards de F CFA soit 2 000 milliards en production, 1 000 milliards en transport d’électricité et 500 milliards dans la distribution de l’électricité.

A lire aussi :  Fact-checking : Non, le gouvernement n’a pas prescrit à Eneo d’annuler les factures

Au rang des difficultés, dans le domaine de la distribution de l’électricité, on retient que l’une des causes des délestages résulte de la chute des poteaux bois utilisés par le Concessionnaire ENEO. En effet, 60% sur un parc de 1 300 000 poteaux sont à remplacer sur l’ensemble du territoire national. Face à ce problème, le gouvernement a décidé d’opter pour un remplacement systématique des supports en poteaux bois des lignes Moyenne Tension par des supports en poteaux béton. C’est ainsi qu’environ 31 000 poteaux béton ont été installés entre 2019 et février 2022.

Marie Louise MAMGUE

DATA CAMEROON

1 thought on “Électricité : 300 milliards Fcfa pour subventionner la consommation des ménages entre 2021 et 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.