Exportations des crevettes : Le Cameroun à l’école des pays de l’Acp

Exportations des crevettes : Le Cameroun à l’école des pays de l’Acp

Le Minepia et le sous-secrétaire général de cette organisation ont échangé sur Exportations des crevettes l’état des lieux du secteur aquacole et les possibilités de coopération pour son développement à Yaoundé.

Face aux députés le 30 novembre 2021, le ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries Animales (Minepia), Dr Taïga, venu défendre l’enveloppe budgétaire 2022 du département ministériel dont il a la charge, révèle qu’entre janvier et octobre 2021, le Cameroun a exporté 102,48 tonnes de crevettes vers la Malaisie.

Des chiffres pas très flatteurs car sur les 400 tonnes produites, le pays n’a pu exporter que 102,48 tonnes. Une régression de 48,52 tonnes par rapport à 2019 où les exportations de ce produit Exportations des crevettes halieutique à destination des pays asiatiques ont atteint 150 tonnes pour une valeur de 651,6 millions FCfa. Si l’on justifie cette baisse par la survenue du coronavirus, au Minepia, l’on apprend que le secteur n’est pas bien encadré.

Exportations des crevettes secteur aquacole et les possibilités de coopération

C’est pourquoi, l’Organisation des Etats de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (Oeacp), à travers son sous-secrétaire général, Escipion Oliveira Gomez, se propose d’apporter son expertise au Cameroun dans la production et l’exportation des fruits de mer, particulièrement, les crevettes.

A cet effet, le Minepia et le sous-secrétaire général de l’Oeacp ont échangé le 06 octobre 2022 sur l’état des lieux du secteur aquacole et les possibilités de coopération pour son développement. Les échanges entre les deux parties ont porté sur les efforts à mener par le gouvernement pour l’essor de la filière. L’on apprend d’ailleurs que l’Oeacp travaille déjà avec l’ambassade du Cameroun à Bruxelles pour doper les exportations aquacoles du pays à travers la mise en place de certains programmes.

Cette rencontre intervient à la suite de certaines actions menées localement. En effet, le Minepia a organisé en mars 2022 à Douala un atelier de trois jours sur la validation du rapport d’analyse du secteur de la pêche crevettière au Cameroun. Atelier qui servait à émettre des suggestions qui aboutiront à l’élaboration d’une stratégie nationale visant à mesurer ce que rapporte la pêche crevettière au Cameroun. La directrice des Pêches, de l’Aquaculture et des Industries Exportations des crevettes halieutiques au Minepia, a affirmé : « la crevette occupe une place de choix dans l’industrie halieutique au Cameroun. Elle rapporte beaucoup de devises et emploie beaucoup de jeunes. Nous pensons pouvoir mieux capitaliser cette chaine de valeurs. »

Mélanie Ambombo

A lire aussi :  Banane : le Cameroun n’est pas le 1er producteur dans la zone ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.