Genre : Le Cameroun améliore son score dans la promotion de la paix et la sécurité des femmes en 2021.

Le pays fait partie des six nations de l’Afrique Subsaharienne qui figurent dans le top 10 de l’Indice de Women, Peace, and Security (WPS).

D’après l’Indice de Women, Peace, and Security (Wps) 2021-2022 récemment publié, 6 pays de l’Afrique Subsaharienne figure dans le top 10 des nations qui ont le plus amélioré leur score. Il s’agit par ordre décroissant : de la Rca, du Mali, du Cameroun, du Bénin, du Kenya et du Rwanda.

Les progrès du Cameroun, souligne ce rapport, s’expliquent par la recrudescence des femmes qui accèdent aux téléphones cellulaires et à l’emploi. Ainsi que les réformes juridiques qui font progresser l’égalité des sexes. « Une nouvelle législation protège les femmes contre le harcèlement sexuel le milieu   professionnel et l’éducation, et prévoit des sanctions plus strictes contre les auteurs d’abus. Si les améliorations globales sont les bienvenues, la détérioration des scores de l’indice pour plusieurs pays souligne les défis a relevé », relève le rapport.

Pendant ce temps, l’Afghanistan a connu une détérioration de score de 28%. Pour cause, le taux élevé de violences organisées, et des perceptions de la sécurité communautaire. Le cas de la montée en puissance des talibans qui a fragilisé le statut des femmes, et la détérioration absolue en Haïti, en Namibie et au Yémen.

Cette 3e édition du Wps révèle de façon globale, que le statut des femmes a progressé depuis la première publication en 2017. Soit une augmentation d’environ 9 % du score moyen de l’indice. « Au cours de cette période, 90 pays ont amélioré leur score d’au moins 5 %, et 31 pays ont amélioré leur score d’au moins 9 %, dépassant ainsi la moyenne mondiale », a indiqué l’Indice de paix et de sécurité des femmes. Seulement, ces pays ont enregistré avec le temps, une hausse d’environ 7 % entre 2017 et 2019, et d’environ 3 % entre 2019 et 2021. Soit une baisse de plus de la moitié.

Ce document a été publié par le Georgetown Institute for Women, Peace and Security et le PRIO Centre on Gender, Peace and Security, avec le soutien du ministère norvégien des Affaires étrangères. L’édition 2021-2022 a permis de fournir des informations importantes sur les tendances et les progrès en matière de statut et d’autonomisation des femmes dans le monde. Et s’est appuyée sur des sources de données reconnues pour mesurer l’inclusion, la justice et la sécurité des femmes dans 170 pays. « Elle reflète une vision commune selon laquelle les pays sont plus pacifiques et plus prospères lorsque les femmes jouissent de droits et d’opportunités complets et égaux », renseigne le rapport. Donc, les changements dans les classements de l’indice montrent comment les pays se sont comportés par rapport aux autres. Tandis que les fluctuations du score d’un pays reflètent les changements absolus en matière d’inclusion, de justice et de sécurité des femmes.

Michèle EBONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.