Importations du sucre : Le Cameroun peut-il s’en passer ?
Une plantation de la canne à sucre

Importations du sucre au Cameroun

Selon le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, grâce à la disponibilité en sucre d’un stock prévisionnel estimé à 135 000 tonnes, combinée à la production prévisionnelle de Sosucam de plus de 100.000 tonnes, le pays peut se priver d’importer cette denrée en 2024 Importations du sucre au Cameroun.

C’est fort probable qu’en 2024, le Cameroun n’ait pas recours aux importations du sucre. C’est ce qu’à laisser croire le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, le 24 novembre 2023 au terme d’une réunion de concertation avec les acteurs de la filière Importations du sucre au Cameroun. « Il faut réellement que le Cameroun stoppe les importations du sucre en 2024 car elles font perdre beaucoup d’argent au pays », recommande l’économiste Georges Fouda.

En effet selon le Mincommerce, « la disponibilité en sucre pour 2023 laisse un stock prévisionnel estimé à 135 000 tonnes au 1er janvier 2024 ». En plus, la Société sucrière du Cameroun (Sosucam) au cours de la campagne de production d’octobre 2023, a annoncé une production prévisionnelle de plus de 100.000 tonnes pour le compte de l’année 2024. « Il me souvient qu’en 2013, la Sosucam signalait des pertes estimées à 10 milliards F Cfa Importations du sucre au Cameroun. Un manque à gagner qui avait contraint la société à licencier 3500 employés. Avec les stocks disponibles, si rien n’est fait nous pourrions avoir le même scénario », prévient Georges Fouda.

Pour satisfaire la demande estimée à 225.000 tonnes, le Cameroun a été contraint d’importer 280.000 tonnes au cours de cette année 2023, malgré l’augmentation de 40,97% de la production locale estimée à 86 500 tonnes contre 45 000 tonnes en 2022. Pourtant, pour protéger le marché local, le chef de l’Etat a interdit ces importations en avril 2018. « Au-delà des interdictions des importations, il faut aussi maîtriser le réseau de la contrebande à l’origine de nos méventes Importations du sucre au Cameroun. Car ces circuits illicites ne favorisent pas l’écoulement de nos produits en stock ce qui a pour conséquence de nous faire perdre de grosses sommes d’argent », souffle Mohamadou, distributeur de sucre.

Malgré la disponibilité de stocks, le prix du sucre a connu une augmentation passant de 700F Cfa à 800 F Cfa et parfois plus. En avril 2023 n’eût été l’intervention du Mincommerce, les prix ont de nouveau failli subir une autre révision à la hausse Importations du sucre au Cameroun. Sosucam a justifié cette tentative de hausse par l’augmentation du coût du sucre sur le marché international.

Mélanie Ambombo

Mots – clés :

Importations du sucre

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.