“Les politiques agricoles doivent tenir compte de nos besoins”

Philomène Berthille Jabea, Présidente de la société coopérative des femmes entrepreneures du Littoral (Scfel) à Njombé-Penja

“Au départ, nous étions  plus de 40 dans la Scfel, mais entre-temps, il y a celles qui n’ont pas compris le bien-fondé de se mettre ensemble et qui se sont désistées. Pour le moment,  nous sommes 19. La Coopérative compte 17 femmes et 2 hommes. Pour nos projets, l’accès à la terre n’est pas facile. Pour avoir un espace cultivable il faut le louer. Au sein de notre organisation, nous avons énormément de besoins. On veut d’ailleurs s’arrimer à l’agriculture de troisième génération.  Pour cela, nous avons besoin du matériel adéquat. Nous sommes actifs dans la transformation agricole et pour  exceller, il nous faut des machines appropriées afin de conquérir des marchés. Les politiques agricoles doivent tenir compte de nos besoins.”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.