Santé : « l’obésité est une cause majeure du diabète. »

Santé : « l’obésité est une cause majeure du diabète. »

Dr Ivan Nkeng, endocrinologue à l’Hôpital Laquintinie de Douala recommande le respect d’un bon régime alimentaire pour éviter cause du diabète de contracter le diabète.

C’est quoi le diabète ?

C’est une maladie qui se caractérise par une hausse de glycémie dans l’organisme. Ces patients souffrent de carence en insuline. L’insuline qui est l’hormone qui fait baisser le sucre dans l’organisme. Tout patient qui aura un taux de glycémie élevé aura l’insuline en faible quantité ou en quantité presque inexistante dans l’organisme.

 Quelles sont les causes du diabète ?

La cause du diabète peut être génétique, mais l’obésité est une cause majeure. Le manque d’activité sportive et la mauvaise alimentation en sont également. Dans ces cas, on peut éviter la maladie, parce qu’on peut éviter de prendre du poids. Mais la prise de poids n’est pas la seule cause de la maladie. On peut donc être diabétique sans être obèse.  En bref, c’est un défaut génétique, puisqu’il y a une résistance à l’insuline. Quand ces récepteurs sont défectueux, l’insuline qui va être produite par l’organisme ne va pas pénétrer dans les cellules avec des récepteurs. Ce qui fait que l’organisme va beaucoup travailler et plus il va travailler, plus il va se fatiguer. C’est comme ça que le diabète de type 2 va se déclencher.

Pour le type 1, il faut déjà qu’il y ait des cas de diabète dans la famille.  Il faut un facteur, quelque chose qui va stimuler la destruction des cellules productrices de l’insuline. Ce peut être un stress qui va déclencher la maladie. C’est le diabète dont souffre environ 5% de la population diabétique. Le diabète de type 2 c’est environ 90 à 95% de cette population. Chez elle, il y a la destruction partielle des cellules qui produisent l’insuline. Au fur et à mesure que les cellules vont se détruire, le taux d’insuline va baisser, parce qu’on en aura de moins en moins. C’est la population la plus importante chez les diabétiques.

A l’hôpital Laquintinie, nous avons 20-50 consultations sur le diabète par jour. Ce qui fait une moyenne d’environ 30 patients consultés par jour, qui souffre de diabète.

cause du diabète Il existe combien de type de diabète ?

Il existe plusieurs types de diabète, mais les principaux sont ceux du type 1 et du type 2.

Quels sont les signes précurseurs ?

Ils sont les mêmes. Les deux types présentent une carence en insuline et un taux de glycémie élevé. Le patient va beaucoup uriner, surtout la nuit. Il aura toujours envie de boire de l’eau parce qu’il se déshydrate. Il peut avoir de petits vertiges, un trouble visuel, un amaigrissement chez certains patients. Ils peuvent avoir des crampes aux pieds et aux mains (…)

Peut-on se prémunir de la maladie ?

On peut surtout prévenir le diabète de type 2, parce que celui de type 1 est une pathologie auto humine.

Ya -t-il des maladies liées au diabète ?

Les patients diabétiques ont trois fois plus de chance de développer la crise cardiaque ou un AVC. Ils ont des chances importantes de devenir aveugles.  En général, une personne sur 2 avec un pied amputé est diabétique. Un fort pourcentage de patients qui sont sous dialyse sont des diabétiques

Quelle est la tranche d’âge la plus affectée ?

Chez les diabétiques de type 1, ce sont les personnes de moins de 35 ans. Mais pour ceux de type 2, après l’âge de 35 ans, toute personne peut développer le diabète. C’est vrai que la maladie on la retrouve plus chez des personnes de plus de 50 ans, même si 5% de patients sont des jeunes. Aujourd’hui on voit des personnes de moins de 30 ans qui développent la maladie de type 2 à cause de la mauvaise alimentation. On mange beaucoup gras, sucré, on ne se déplace pas beaucoup… Et la plupart des personnes diabétiques vont être découverts dans des pays pauvres.  Ce qui va augmenter la mortalité de nos patients, surtout que ce sont des pathologies qui sont souvent assez coûteuses, parce que ce sont des patients sous polymédication. Et avec l’âge, il peut avoir d’autres maladies qui peuvent se développer

A quel moment faut-il consulter le médecin ?

Toute personne ira chez le médecin lorsqu’il ne sent pas bien.

cause du diabète Comment traite-t-on le diabète ?

On ne guérit pas du diabète. Pour le moment il n’y a pas de traitement définitif pour le diabète. Déjà parce qu’il y a plusieurs types. En principe, le patient est sous traitement pendant le reste de sa vie. L’important est de les prendre régulièrement, tout en évitant les complications dues à la maladie. Le traitement de base c’est le régime. Il faut que le patient suive un régime avec moins de glucide, peu de graisse, beaucoup de légumes et de fruits.  Il y a l’activité physique qui est également très importante, grâce à cet aspect de résistance à l’insuline. Quand les muscles sont résistants à l’insuline, nous demandons aux patients de faire le sport. Il y a également le traitement médicamenteux, qui peut être coûteux. Ça dépend du type de diabète. La qualité du médicament que doit prendre le patient, la durée de sa maladie, s’il y a des complications associées…

Pour le type 1, le patient va seulement prendre l’insuline. On va lui injecter de l’insuline pendant tout le reste de sa vie. Celui de type 2 va être soit sous insuline, soit sous comprimés. Ça va dépendre de beaucoup de facteurs, notamment s’il y a des complications, si le patient est capable de prendre des médicaments, s’il n’est pas allergique à certains médicaments. Aussi, plus le patient dure dans la maladie, plus il a besoin de médicaments et pourra arriver à ne prendre que l’insuline comme traitement définitif. Avec le temps, on peut être sous régime seul, sous régime et comprimé ; régime, comprimés et insuline ou régime activité physique et insuline. Ça va dépendre de beaucoup de facteurs et de la vision du médecin.

cause du diabète En cette période où l’insuline est rare, comment compenser cela ?

Nous ne pouvons pas switcher un patient de type 2 qui sous insuline en comprimé, parce que ses besoins sont importants. Un patient sous insuline peut être sous comprimés s’il a certaines pathologies dues au diabète qui vont nous amener à lui donner des comprimés. Mais ce n’est pas souvent bon signe. En général, quand le patient est sous insuline, il doit y rester. J’ignore pourquoi l’insuline est rare actuellement, mais il est évident qu’il y aura des répercussions chez les malades.

Réalisé par Michèle EBONGUE

A lire aussi :  Cancer du sein : la succion du partenaire ne protège pas

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.