Sécurité alimentaire :  Au Cameroun, la prévalence de l’insécurité alimentaire s’estime à 55,8% entre 2018-2020

Sécurité alimentaire : Au Cameroun, la prévalence de l’insécurité alimentaire s’estime à 55,8% entre 2018-2020

insécurité alimentairePar rapport aux autres pays de la sous-région Afrique Centrale, ressort la FAO dans son rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition en 2021, le Cameroun présente le taux le plus bas, tandis que le Congo reste le plus touché avec une moyenne de 88,3%.

Entre 2018 et 2020, la prévalence de l’insécurité alimentaire modérée ou grave au Cameroun est estimée à une moyenne de 55,8%, ressort le rapport de l’Organisation des Nationales Unies pour l’Alimentation et l’agriculture (FAO), publié le 31 janvier 2022. Une analyse de cette étude montre que le Cameroun présente le taux le plus bas dans la Sous-Région Afrique Centrale insécurité alimentaire. En effet, dans cette zone qui reste l’une des plus touchées en Afrique, avec une prévalence moyenne de 66,5% sur la même période, le Congo présente le taux le plus élevé. La moyenne de ce pays est estimée à 88,3%. Il est suivi par la République Centrafricaine (RCA). La prévalence de l’insécurité alimentaire modérée ou grave au sein de la population en Afrique, analyse-t-on, tout comme la prévalence de la sous-alimentation, a augmenté au cours de la période 2014-2020 insécurité alimentaire.

la sous-région Afrique Centrale, ressort la FAO dans son rapport sur l’état de la sécurité alimentaire

 

Globalement sur le continent, relève la FAO, plus d’un quart de la population, soit 346,6 millions de personnes, vivent dans l’insécurité alimentaire grave insécurité alimentaire. En outre, 33,7 % de la population, soit 452,2 millions de personnes, vivent dans l’insécurité alimentaire modérée.  L’Afrique Centrale, l’Afrique de l’Est et l’Afrique de l’Ouest sont les régions les plus touchées avec respectivement, un peu de plus de 64, 127 et 115 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire grave. La situation de la sécurité alimentaire s’est détériorée entre 2014-2016 et 2018-2020, peut-on lire. En 2020, 21 % de la population était sous-alimentée, soit une hausse de 4,3 points de pourcentage depuis 2014 insécurité alimentaire.

Aussi, renseigne ce rapport, la prévalence de la sous-alimentation est la plus élevée en Afrique Centrale avec un taux de 31,8 %. Suivie de l’Afrique de l’Est avec 28,1 %. Mais la détérioration ayant commencé en 2014 a été la plus rapide en Afrique de l’Ouest, où la population a augmenté de 7,1 points de pourcentage. Au Cameroun, la prévalence de la sous-alimentation en 2018-2020 est estimé à 5,8%.

En 2020, près de 281,6 millions Africains étaient sous-alimentés, soit une augmentation de 89,1 millions depuis 2014. Sur le nombre total de sous-alimentés, 125,1 millions de personnes vivent en Afrique de l’Est, suivie par l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique centrale, l’Afrique du Nord et l’Afrique australe . L’Afrique représente, à elle-seule, 55 % de l’augmentation mondiale du nombre de personnes sous-alimentées sur la période 2014-2020.

insécurité alimentaire le Cameroun présente le taux le plus bas, tandis que le Congo reste le plus touché

 

 

Une situation qui éloigne le continent, selon cette agence onusienne, des cibles de l’objectif de développement durable (ODD) 2 visant à éliminer la faim et à assurer l’accès de tous à une alimentation sûre, nutritive et suffisante tout au long de l’année, et à mettre fin à toutes les formes de malnutrition. Cela est dû en partie à la pauvreté et aux inégalités, ainsi qu’aux causes structurelles sous-jacentes qui amplifient les principaux facteurs d’insécurité alimentaire et de malnutrition.  Entre autres, les conflits, la variabilité et les extrêmes climatiques. En plus, en 2020, la pandémie de covid-19 et les mesures prises par de nombreux pays pour la contenir sont venues s’ajouter aux défis déjà existants, sapant encore davantage les efforts déployés pour réduire la faim et la malnutrition dans la région.

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.