109 860 médicaments proches de la péremption à distribuer

Traitement du paludisme : 109 860 médicaments proches à distribuer

Frappés de péremption le 31 décembre 2022, ils seront distribués au cours d’une campagne le Traitement du paludisme en cours d’implémentation par le Ministère de la Santé publique.

109 860 stocks d’Artemether Lumefantrine, médicaments de lutte contre le paludisme se périment le 31 décembre 2022. C’est ce que révèle le suivi du stock effectué le 31 août 2022 par le Programme national de lutte contre le paludisme. Ces médicaments gardés à la Centrale nationale d’approvisionnement en médicaments et consommables médicaux essentiels (CENAME) et dans certains fonds régionaux pour la promotion de la santé, sont principalement composés de la dose prévue pour les adolescents. Pour éviter la perte de ce médicament dont le coût total est estimé à 55. 000.000 Fcfa selon une source pharmaceutique, le ministre de la Santé publique (Minsanté)a ordonné la mise en œuvre de mesures urgentes afin d’éviter que lesdits médicaments ne tombent en péremption.

Il s’agit donc de « l’établissement des plans de répartition et push en cascade de ce médicament avec pour cible principale les aides de santé communautaire, la dispense gratuite du stock Artemether Lumefantrine. 20/120mg comprimés dispersibles subventionnés avec date de péremption du 31/ 12/2022, le remplissage systématique des outils de traçabilité, ainsi que le suivi rigoureux des stocks des intrants antipaludiques à par tous les niveaux. » informe une note du Minanté.  « Cette situation est vraiment triste », tranche un pharmacien qui a requis l’anonymat.

le Traitement du paludisme distribués au cours d’une campagne en cours d’implémentation

Il affirme que la péremption imminente des médicaments sus-évoqués est en partie causée par le manque de collaboration entre prescripteurs et pharmaciens des formations sanitaires.  Il impute aussi cette situation à la lenteur rencontrée au cours du processus d’acheminement des centrales d’approvisionnement vers les formations hospitalières. Toujours selon cet informateur, les procédures sont généralement longues et les commandes mettent parfois six mois avant d’être traitées, puis acheminées vers les destinataires.

 

 

Depuis 2006, la prise en charge du paludisme simple est gratuite au Cameroun pour les enfants de moins de 5ans et subventionnée pour le reste de la population. Le rapport mondial 2021 cite le Cameroun parmi les 11 pays les plus affectés par cette maladie. Le pays a enregistré en 2021, plus de 3 millions de cas et près de 4.000 décès le Traitement du paludisme. Pour Olivia Ngou de l’organisation Impact Santé Afrique, la riposte de lutte contre le paludisme au Cameroun est encore sous fiancée et il faudrait encore 101 milliards F Cfa pour implémenter la lutte envisagée par le Programme de stratégie nationale de lutte contre le paludisme.

Mélanie Ambombo

A lire aussi :  Paludisme : Plus de 11 000 morts enregistrés par an au Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.