Tuberculose : 1,4 million de personnes décédées en 2019 dans le monde
Source- OMS_DataViz by ADISI-Cameroun

Entre 200 000 et 400 000 morts de plus pourront être enregistrés en 2020 en raison des perturbations qu’engendre la lutte contre la Covid-19 dans les services de santé des pays les plus touchés par la tuberculose, craint l’OMS.

Dans un nouveau rapport, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avertit que les objectifs mondiaux en matière de prévention et de traitement de la tuberculose « ne seront probablement pas atteints ». Selon l’agence sanitaire des Nations Unies, bien que les cas de tuberculose aient diminué de 9 % et les décès de 14 % entre 2015 et 2019, l’accès aux services de lutte contre la tuberculose reste un défi. « La pandémie de Covid-19 menace d’affaiblir les progrès réalisés ces dernières années. L’impact de la pandémie sur les services de lutte contre la tuberculose a été sévère », a relevé le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans le rapport publié le 14 octobre.

En 2019, environ 1,4 million de personnes sont mortes de maladies liées à la tuberculose, et sur les quelque 10 millions de personnes qui ont développé la maladie au cours de la même période, environ 3 millions n’ont pas été diagnostiquées ou n’ont pas été officiellement signalées aux autorités nationales, indique l’OMS. La situation est encore plus grave pour les personnes atteintes de tuberculose résistante aux médicaments. Environ 465 000 personnes ont été nouvellement diagnostiquées avec une tuberculose résistante aux médicaments en 2019 et, parmi elles, plus de 60 % n’ont pas pu avoir accès à un traitement.

Globalement, plus de 95 % des cas et des décès se produisent dans les pays en développement. En 2019, 44 % des cas ont été signalés Asie du Sud-Est, 25 % en Afrique, 18 % dans le Pacifique occidental, 8,2 % dans les pays de la Méditerranée orientale, 2,9% en Amérique et 2,5% en Europe. Mais huit pays ont totalisé les deux tiers des nouveaux cas : Inde, Indonésie, Chine, Philippines, Pakistan, Nigeria, Bangladesh et Afrique du Sud. Seuls 78 pays se trouvaient en bonne position avant la pandémie pour atteindre les objectifs fixés pour 2020.

Le rapport annuel de l’OMS révèle que les pays les plus touchés par la tuberculose, engagés dans la lutte contre le coronavirus ont omis de diagnostiquer cette maladie pulmonaire. Une situation qui pourrait causer cette année entre 200 000 et 400 000 morts de plus que les 1,4 millions enregistrés en 2019, malgré l’existence d’un remède. Une augmentation de 200 000 morts renverrait le monde à 2015, une hausse de 400 000 à 2012. Une augmentation à déplorer, alors que les progrès réalisés dans la lutte contre la tuberculose étaient déjà jugés trop lents avant même l’épisode de la pandémie de Covid-19.

L’Oms constate également que des progrès sont limités dans l’élargissement de l’accès au traitement pour prévenir la tuberculose. « L’accès équitable à un diagnostic, une prévention, un traitement et des soins de qualité et en temps utile reste un défi.  Une action accélérée est nécessaire de toute urgence dans le monde entier si nous voulons atteindre nos objectifs d’ici 2022 », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, dans un communiqué de presse. Par ailleurs, souligne cette organisation onusienne, en 2020, le financement de la prévention, du diagnostic, du traitement et des soins de la tuberculose a atteint 6,5 milliards de dollars, soit environ la moitié de l’objectif de 13 milliards de dollars convenu par les dirigeants mondiaux en 2018.

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.