La Banque des États de l’Afrique centrale est passée de près de 18,8 milliards de F Cfa de transactions interbancaires en janvier 2018, à plus de 56,5 milliards F Cfa à août 2019.

Le volume des transactions interbancaires dans la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (Cemac) connait une augmentation importante.Dans son rapport récapitulatif sur les transactions interbancaires dans cette sous-région économique entre janvier 2018 et août 2019, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) affiche des résultats plutôt encourageants.

En effet, le volume de ces transactions est passé d’un peu plus de 18,8 milliards F Cfa au premier mois de 2018 à plus de 56,5 milliards F Cfa 20 mois plus tard. Soit une différence de près de 37,7 milliards F Cfa. Le taux interbancaire moyen pondéré a 7 jours pour les « opérations en blanc » au 2 septembre 2019 s’élève à 4,00% contre 5,00% pour les « Opérations collatéralisées/pension-livrée ».

Cette institution bancaire des Etats de l’Afrique Centrale (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, Tchad et RCA), indique également dans son rapport sur « le situation monétaire » en Afrique Centrale récemment publié, que le marché interbancaire en fin mai 2019, s’établit à 377,1 milliards F Cfa contre 72,8 milliards F Cfa un an plus tôt. Soit une augmentation de près de 274 %.  La Beac explique que cette hausse est la conséquence des mesures prises pour favoriser une forte croissance du nombre de transactions et des montants échangés sur le marché interbancaire, tant au niveau national que régional. Dont entre autres, la modernisation du système d’information avec la mise en production de l’application DEPO/X à partir de laquelle les différentes parties peuvent désormais effectuer leurs échanges.

A lire aussi :  Made in Cameroun : La production des farines locales en projet

Ce rapport indique également que le volume global des injections a reculé. Ce qui signifie que les banques ont de moins en moins sollicité la banque centrale. En effet, indique cette production, « le volume moyen des offres exprimées par les établissements de crédit au titre de cette opération a baissé de 175, 6 milliards en mai 2019 à 327,3 milliards en juin 2018, matérialisant une réduction progressive de leur dépendance vis-à-vis des ressources de la Banque centrale ». Par conséquent, le nombre de participants aux opérations hebdomadaires de sollicitation de liquidités auprès de la Beac est passé de 19 en juin 2018 à 6 en mai 2019.

Marie Louise MAMGUE