Accès à internet : Au Cameroun, 60 % des utilisateurs n’ont aucune culture numérique

Accès à internet : Au Cameroun, 60 % des utilisateurs n’ont aucune culture numérique

Une étude réalisée par ADISI-Cameroun, montre que plusieurs internautes s’approprient l’outil internet grâce aux tutoriels qu’offrent diverses plateformes numériques. Accès à internet 

Au Cameroun, l’utilisation des services internet est influencée par plusieurs obstacles, qui diffèrent d’une région à l’autre Accès à internet. Parmi ces multiples entraves, l’Association pour le Développement Intégré et la Solidarité interactive (ADISI-Cameroun) dans son rapport sur la « Dynamique de l’accès à Internet au Cameroun », énumère entre autres, les fausses nouvelles, la désinformation, les coupures d’électricité constantes, les mauvais services internet, la mauvaise infrastructure internet, le coût élevé des forfaits de données/appels, l’analphabétisme numérique, le fossé numérique entre les sexes. « Je pense que ce rapport présente des points importants qui mettent en exergue les problèmes qui influencent le secteur numérique au Cameroun », explique Arthur Mouko, informaticien à la Mairie de l’arrondissement de Douala 4e Accès à internet.

Accès à internet Une étude réalisée par ADISI-Cameroun

Malgré les entraves à la bonne utilisation de l’internet, le nombre d’utilisateurs est croissant Accès à internet. D’après le rapport We are Digital et HootSuite d’avril 2021, le Cameroun en janvier 2021 a enregistré environ 9,15 millions d’internautes, soit une augmentation de 1,3 million entre 2020 et 2021. Le taux de pénétration d’internet est de 34,0%, environ 4,30 millions d’utilisateurs de médias sociaux, soit une augmentation de 600 000 entre 2020 et 2021. « Plus de 10 millions de Camerounais sont connectés, et presque 90% le sont par leur mobile. Sur les réseaux sociaux, on compte plus de 4 millions d’utilisateurs, avec beaucoup plus d’hommes que de femmes », souligne Sakah Bernard Nsaidzedze, expert évaluateur pour ADISI-Cameroun. Accès à internet

A lire aussi :  Grand-Nord : Au moins 15 000 arbres plantés entre 2019 et 2021

 

Malgré cette progression, les bonnes pratiques dans la sphère digitale ne suivent pas. Malheureusement, ressort cette étude, une proportion écrasante, près de 63 % d’internautes, n’a bénéficié d’aucune formation concernant les activités sur internet, contre 37 %. La situation est encore aggravée par le fait qu’à peine 33% contre 67% ont eu l’occasion de recevoir une formation ou des leçons préalables sur la manière de mener leurs activités en ligne en toute sécurité. « Cette révélation n’est pas surprenante si l’on considère qu’il suffit à de nombreuses personnes d’acheter ou de se voir offrir un gadget numérique pour apprendre en l’utilisant, quelles que soient les difficultés rencontrées. Un tel phénomène explique en partie certaines des activités irresponsables des médias et des médias sociaux de plus en plus visibles dans l’espace numérique au Cameroun », déplore cet expert.

internet grâce aux tutoriels qu’offrent diverses plateformes numériques

Face à ce handicap, l’une des recommandation d’ADISI- Cameroun, est d’instaurer des programmes d’éducation à l’internet et au numérique. Un souhait soutenu par près de 80% de participants interviewés dans le cadre de ce rapport, réalisé dans les villes de Maroua, Yaoundé, Douala, Buea, Bamenda et Bafoussam Accès à internet. Après Yaoundé, les résultats de cette étude ont été également présentés à Douala, au cours d’une conférence de presse à laquelle ont assisté entre autres des acteurs du secteur numériques, des opérateurs économiques Accès à internet. « Le rapport est assez dense. L’internet est un enjeu important aujourd’hui, et les Pme, Pmi ont intérêt à se digitaliser. Et pour le faire, ils ont besoin de maitriser cet environnement et ce rapport permettra d’orienter certaines décisions de nos Pme », affirme Christian Essame, l’administrateur de l’Entreprises du Cameroun (ECAM), une organisation patronale.

A lire aussi :  Grand-Nord : Au moins 15 000 arbres plantés entre 2019 et 2021

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.