Cacao : Le Mincommerce demande l’augmentation du prix du kilogramme
Les fèves de cacao. Il faut revaloriser le prix.

Cacao : Le Mincommerce demande l’augmentation du prix du kilogramme

Luc Magloire Mbarga Atangana l’a clairement signifié au cours d’une rencontre à Yaoundé avec le directeur-exécutif de l’Organisation internationale du cacao augmentation du prix du kilogramme du Cacao.

Selon l’Organisation internationale du Cacao (Icco), l’industrie cacaoyère produit annuellement, un chiffre d’affaires de près de 100 milliards de dollars. Mais seulement 2 milliards, soit 2 % de cette production reviennent aux producteurs, quand les chocolatiers s’en tirent avec 35% et le reste est partagé entre transporteurs et industries de broyage.

Cette répartition, le ministère du Commerce, Luc Magloire Atangana, la considère d’anormale. D’ailleurs le directeur de l’Office national du Cacao et du Café (Oncc) affirme que la bourse fixe les prix sans consulter les producteurs. Chose que les cacaoculteurs considèrent comme une moquerie car ils se plaignent qu’avec ces prix du cacao ils ne parviennent pas à rentrer dans leurs frais à cause des couts d’entretien des champs qui grimpent tout le temps. Pour y remédier, le Mincommerce au cours d’un échange avec le directeur- exécutif l’Icco, Michel Marion, le 07 novembre 2022 à Yaoundé, a demandé la revalorisation du prix d’achat du cacao auprès des producteurs.

augmentation du prix du kilogramme du Cacao par l’Organisation internationale du cacao

Luc Magloire Mbarga Atangana propose que le prix du kilogramme de Cacao soit fixé à 1200 F Cfa loin des prix fluctuants habituels. Par conséquent, le cacao va passer de 1000 à 1200F Cfa. « Ma visite au Cameroun visait à discuter sur la question des prix et de recueillir la position du Cameroun à la veille de la tenue en France des travaux du Conseil de l’Icco que présideront le nouveau vice-président Narcisse Olinga. Face aux nombreuses doléances et plaintes du Cameroun, Michel Marion rassure que l’Icco a pour objectif principal, l’amélioration des prix d’achats du cacao auprès des producteurs. Question de leur permettre de vivre décemment du fruit de leurs efforts.

Le Cameroun est le 4e producteur de cacao dans le monde et le 3e en Afrique après la Côte d’Ivoire et le Ghana avec 290 000 tonnes issues de la dernière campagne. Avec pour ambition de porter sa production à 640 000 tonnes par an d’ici 2030, il fait partie des pays qui ont lancé avec l’Union européenne le « Cocoa Talks », une plateforme de dialogue sur la production cacaoyère durable augmentation du prix du kilogramme du Cacao.

Mélanie Ambombo

A lire aussi :  Cacao : plus de 1 500 000 plantes produites à l’Est en 5 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.