CAN 2021 : Les tickets d’accès aux stades indisponibles à Douala

Aucun des points de vente de la capitale économique n’avait encore reçu les billets jusqu’au vendredi 7 janvier 2022, soit deux jours avant le match d’ouverture à Yaoundé

Une trentaine d’usagers vont et viennent à la Sous-préfecture de Douala 4e ce vendredi 7 janvier en début d’après-midi.  Munis de chemises colorées, ils se dirigent pour la plupart vers des bureaux situés au rez-de-chaussée de la bâtisse qui abrite cette administration. Aucun attroupement n’est observé ici. Bref, rien ne laisse croire que les tickets d’accès aux stades comptant pour les matches de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Total Energies 2021 y sont vendus. D’ailleurs, Data Cameroon sera vite fixé. Un employé installé dans l’un des principaux bureaux de cette administration, informe que les tickets n’y sont pas en vente. Il nous renvoie vers la mairie du même arrondissement, dont les bâtiments sont situés à un jet de pierre de la Sous-préfecture.

Ce point de vente dévoilé dans un autre document du Comité d’organisation de la CAN (Cocan) qui date du lundi 3 janvier 2022, grouille d’un peu plus de monde que la Sous-préfecture. Sauf qu’ici également, personne n’en sort avec un ticket en main.  Pour savoir si les billets des matches de la CAN sont disponibles dans ce site, nous nous renseignons auprès du personnel affecté à la cellule de l’Etat civil. Installé au hall de cette mairie, l’un d’eux nous dirige vers les agents des Forces de maintien de l’ordre, en poste dans un coin non loin de l’accueil. Au nombre de cinq, ces derniers nous informe sur l’indisponibilité des billets de la CAN. « Les tickets ne sont pas encore disponibles, nous-mêmes on attend le matériel. Je ne sais quand est-ce que ça viendra », indique l’un d’eux.

Au parcours Vita, l’on nous informe que le site ne figure plus parmi les points de vente sélectionnés. Tout a été concentré à la mairie de Douala 5e, apprend-on. Dans cette mairie, c’est le balcon du 1er étage qui a été réservé pour cela. Et comme à Douala 4e, ce sont des agents des Forces de maintien de l’ordre qui sont chargés des ventes. Mais ici aussi, ça ne se bouscule pas, et aucun ticket n’y est commercialisé. « Les billets ne sont pas encore disponibles. Vu que la journée est déjà impartie, essayez seulement de revenir demain », renseigne l’un des agents.

La situation est quasiment la même à la mairie de Douala 3e, où un bureau a été affecté à la billetterie. Une affiche sur laquelle est inscrit : « CAN TOTALENERGIES 2021 POINT DE VENTE DES TICKETS (Sic) », collé sur le mur externe de ce bureau, renseigne l’usager.  Mais comme partout ailleurs, rien n’est disponible. « Il faut juste patienter. Vous pouvez faire des tours, puis revenir vers nous. Nous sommes là jusqu’à 21h. », renseigne un agent de police.

Ibrahim Issa, un conducteur de motocycle, affirme pourtant avoir son ticket d’entrée au stade Olembé à Yaoundé. C’était pour le compte du match d’ouverture dimanche 9 janvier. Une rencontre qui opposait le Cameroun au Burkina-Faso et qui s’est soldée par un score de 2-1 en faveur du pays de Roger Milla. « C’est mon frère qui a acheté mon billet. Il m’a dit qu’il l’a eu à la mairie de Douala 2e, et qu’on voyage demain (vendredi 7 janvier) pour Yaoundé. », a-t-il déclaré. Sauf que, cette Commune d’arrondissement n’avait elle aussi, reçu aucun ticket d’accès au stade. Pourtant, à en croire certains responsables de ces points de vente, les villes qui abritent les matches de la CAN doivent pouvoir commercialiser des billets. Ces billets qui devraient donc être mis en vente depuis le mardi 4 janvier, étaient encore attendus le vendredi 7 janvier dans la capitale économique. Elle qui accueille son premier match de poule demain, mardi 11 janvier.

Michèle EBONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.