Commerce extérieur : Un accord pour faciliter les échanges de données
Présentation des parapheurs après la signature du protocole d’accord

Commerce extérieur : Un accord pour faciliter les échanges de données

Pour un Cameroun plus compétitif, le Conseil national des chargeurs du Cameroun et la direction générale des Douanes ont récemment signé un protocole d’accord qui profite à la fois au milieu économique et aux pouvoirs publics Commerce extérieur.

Réduire les coûts et le passage des marchandises dans les ports, aéroports et frontières terrestres, améliorer la production des données statistiques fiables et accompagner les chargeurs dans leur procédure de dédouanement. Ce sont là quelques objectifs que vise la collaboration entre le Conseil national des chargeurs du Cameroun (Cncc) et la direction générale des Douanes.

Commerce extérieur un Cameroun plus compétitif, le Conseil national des chargeurs

Mis en place par un protocole d’accord signé le vendredi 12 août 2022 à Douala, cette collaboration vient mesurer l’importance de la problématique sur la facilitation des échanges. Elle qui est selon Auguste Mbappè Penda, directeur général du Cncc, l’un des principaux indices de développement économique des nations. « Il y a là un enjeu d’efficacité, mais aussi un point de convergence avec les missions du Cncc. En s’appuyant sur les outils mis en place par le Cncc, la direction générale des Douanes améliore ses actions et préserves en même temps la fluidité des échanges qui génère au niveau national, une importante activité économique », confie-t-il Commerce extérieur.

Outre la facilitation des échanges, cette vieille collaboration nouvellement formalisée qui profite à la fois au milieu économique et aux pouvoirs publics contribue également à la production des statistiques. « Donc il est question pour nous d’avoir une plateforme commune d’échange de données qui permettra à la Douane et au Cncc de s’envoyer les données », indique Auguste Mbappè Penda.

un protocole d’accord qui profite à la fois au milieu économique

Selon Edwin Fongod Nuvaga, directeur général des Douanes Camerounaises, ce protocole a toute sa place dans la politique de développement du commerce extérieur du Cameroun. D’autant plus qu’il est un instrument qui vise à améliorer la production des données statistiques fiables, relatives aux natures quantités et volumes des marchandises en provenance du Cameroun. « Le Conseil national des chargeurs du Cameroun s’occupe des importateurs et exportateurs, il facilite les choses pour nous. Non seulement dans le domaine de la formation, mais aussi dans l’information qui est importante pour le commerce Extérieur », souligne Edwin Fongod Nuvaga Commerce extérieur.

Michèle EBONGUE

A lire aussi :  Commerce extérieur : Près de 51% de demandes de financement de Pme rejetées

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.